La crise euro

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (671 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I) CONSTAT : le piège des dettes souveraines

A) Comment en est on arrivé là ?

1) Une résultante de la crise de 2008

→ La crise de surendettement des Etats en 2001 est la résultante de lacrise des subprime de 2008

⇒ Face à la crise systémique du système financier après la faillite mi septembre de 2008 de Lehman Brothers
⇒ Réactions en chaîne, notamment :
-Multiplication desfaillites d’institutions financières
-Récession des pays de l’OCDE (hors Australie)
-Hausse endémique du chômage
-Effondrement des marchés boursiers
-Krach immobilier aux USA, puis en Espagne (bulleimmobilière)

→Afin de contrer cette crise mondiale, les remèdes visant à relancer la croissance et l’emploi provoquèrent à travers :
-Une Politique Monétaire (PM) très accommodante des BC
-Unepolitique Keynésienne afin de susciter la demande et donc la consommation :
une forte dégradation généralisée des finances publiques

⇒Gonflement pléthorique de la dette publique
⇒Abandon de la règle deMaastricht sur 3% du PIB
⇒Dépendance accrue des pays les plus endettés de la zone euro vers l’extérieur
⇒Un système à deux vitesses dans la zone euro (distinctions entre pays de la zone euro dit «vertueux » et pays du sud)

⇒Risque de liquidité, voire de solvabilité pour les pays du sud de la zone.

2) L’origine structurelle de cette seconde crise bancaire en trois ans

Elle est en faitbeaucoup plus ancienne que la crise de liquidité de 2008 et de la crise systémique de la sphère financière.

→Substitution nécessaire de la dette publique à la dette privée afin de relancer dès 2008l’activité économique.
⇒ Excès d’endettement public (déficits et dette)
⇒Gonflement des dettes souveraines des pays du sud de la ZE (zone euro)
⇒Crise des banques en Europe en raison de leursachats massifs de titres publics
⇒Les banques ont ainsi pris le relai de l’Etat, en proie à une dette publique dont le niveau était devenu intolérable
⇒Méfiance généralisée des investisseurs vis-à-vis...
tracking img