La crise n'est pas fini

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1786 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La crise n'est pas fini,

les ministres des finances et gouverneur de la banque centrale française, personnages se sont réunis à paris, constation que aujourd'hui le monde change, les grand pays industrialiser (USA europe, perdent les industries, les grand pays industrialiser pli sous le poid des dettes publics , à l'inverse, les pays émergent s'industrialise produisent de plus en plusproduction social beaucoup plus faible et enregistre des éxédents considérables, comme la Chine l'exemple le plus abouti de ses différences produit pour USA et europe.

2xedent de la chine serve a fi,ancer sous forme de crédit les achats des clients européen et américain, centre de gravité du monde c'est déplacer, les pays industrialiser vers pays émergent, crise a emplifier ces déséquilibre

G 20 seréuni pour croissance forte et équilibré, durable.

Au cour de cette réunion veut accord sur indicateur commun de

Les grande incertitude, premier risque, le risque d'un crak obligataire, avant crack boursier (action perdent 50 %..)

Le grand problème tokay comment les USA france, vont rmbourser montagne de dette.à partir du moment état au bord de la faillite, obligation état peur du marché,les personnes veulent taux plus forte, peur légitime en plus obligation vari à l'inverse des actions

pour évité faillite de banques, risque systémique, les états se sont endetter, les états ont dépensser des milliards de dollar pour soutenir l'activité économiques, déficit publique creusé dette publics inquiet, investisseur sont tee prudent vis a vis des dettes des états. dans se contactd'inquiétude devront emprunté à un cout plus important. pour l'instant , joponais, et chinois sont preneur. donc peur qu'ils se tourne ailleur.

doute de la capacité de cerné un pays de la zone euro à rembourser leur dette, pilotage de la monnaie unique n'est pas assuré, vrai a partir de la dette grec, et automne 2010 irlande, zone euro à essayé d'agir pour assurer la stabilité financière.Alleagnele pays le plus puissant et de loin. celui qui imposse c'est l'Allemagne force économique et financière et politique,
dispositif de soutient temporaire, doit être remplacer en 2013 par un mechanisme européen de stabilité permanent. les européen travail pour le remboursement de disponibilité budgétaire, il faut de la cohérence, doute sur l'euro, si que discour pas concret pour euro catastrophe3iem risque, le risque de bulle spéculative
Le baril de pétrole est aujourd'hui au dessus de 100 dollars. cour du coton on pris 100 % l'an denier, exé de liquidité explique des hausse, chine demande en petrol, produit baril au dessus de 100 dollar, exé de liquidité mondiale explique hausse des prix des matière première qui est nouvelle classe d'actif pour les placement. en france i se développeune bulle immobilière, prix du logement augmente de maniere considérable, développement de bulle immobilliere;

3Iem inquiétude risque du retour d el'inflation, remaprt conqurence, mondialisation a exercé une pression à la baisse sur les prix et aussi sur les salaires, aujourd'hui à l'inverse mondialisation pourrai nourrir une reprise de l'inflation avec augmentation de la demande pays émergentaugmentation des prix alimentaire.

Inde aussi banque centrale releve taux directeur pour éviter hausse prix,

europe croissance mole, il fallait relever aussi livret A.
inflation car injecte massivement liquidité , vrai cause inflation, crétion de liquité, en actif immobiler matière première, inflation peut aider à réduire le poid de la dette. C'était la 3 iem inquiétude.

4 ieminquiétude croissance faible dans les pays développé, croissance euro……..
Usa japon croissance 2 %, croissance mole car pression des marché financier , pression agence notation, plus dans le cadre politique de relance, mais politique budgétaire de rigueur, réduction , forte fiscalisé pour maintenir taux intérêt faible; rigueur en UK, en france, pas du tout politique réduction de fiscalité,
si on...
tracking img