La monnaie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3739 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La monnaie

Histoire et symbolisme 

Depuis toujours, les humains ont voulu simplifier les échanges économiques et le meilleur moyen trouvé, tout au long de l'Histoire, est l'utilisation de la monnaie.

Les premières monnaies remontent aux racines de l’humanité :

En vérité, on peut épargner, troquer, compter en n’importe quelle matière. on a utilisé de tout temps comme moyend’échange des objets commodes à transporter et sans réelle valeur propre sans que cela soit véritablement des monnaies. Parmi les moyens d’échange un peu réguliers que l’humanité a imaginés figurent :

∼ Des matières naturelles : la pierre, le sel, le poivre (notamment en France au Moyen Âge), l’ambre, les pierres précieuses, les coquillages.

∼ Des produits agricoles ou decueillette : le bétail, le grain de blé, la graine de cacao, la feuille de tabac, les peaux de bêtes, la morue séchée, les feuilles de thé compressée, etc…

∼ Des produits artisanaux : Pagne (Égypte, Afrique), verroterie (GnaïGnaï, perle « œil de chat » du Sénégal en Afrique), couteaux (Chine), araires (Chine), haches métalliques (Chine, pays celtiques), hâchoirs (peuplesprécolombiens), métrage de tissu (Égypte, Amérique du Sud et du Nord, Afrique (Les Gabback
du Nigéria), anneaux (Égypte), trépieds métalliques (Grèce), fer martelé (Guindja d'Afrique centrale), alcool (Amérique), fusils (Amérique), etc …

∼ Des humains : Les esclaves (Alger et empire Ottoman), (commerce triangulaire avec l'Amérique).

Ainsi, si les échanges commerciaux, basésnotamment sur le troc, existent depuis des millénaires, l'apparition de la monnaie signe, elle, l'avènement
de la CIVILISATION.

*****

La tradition, relayée par les principaux historiens grecs (Hérodote ou
Xénophane), nous dit que les Lydiens, peuple d’Asie Mineure occidentale, seraient
les premiers à utiliser la monnaie. L'idée de frapperdes pièces en métal précieux est donc née autour de la mer Égée vers 650 avant J.-C.

Ces premières pièces avaient, semble-t-il, pour principal but de satisfaire l'ego
des cités et de leurs dirigeants... La monnaie serait donc, à la base,
un symbole ostentatoire? Eh bien… Oui si l’on en croit les récits historiques!
Il en allait ainsi des pièces en électrum (un alliage d'or et d'argent)frappées à Sardes par le roi Alyattès, qui régna sur la Lydie entre 610 et 560 avant JC.
Ses pièces portaient son emblème, une ou plusieurs têtes de lion. Elles pouvaient s'échanger localement comme de quelconques bijoux par exemple.

[pic]

Statère d’or de Philippe II de Macédoine

Le souvenir de ces premiers temps s'est aussi conservé dans notre vocabulaire."Toucher le pactole" nous rappelle que le fleuve Pactole charriait des pépites faites d'électrum, dans lequel étaient frappées les pièces les plus anciennes. "
Riche comme Crésus" fait mémoire au roi de Lydie qui fonda, au VIème siècle avant Jésus-Christ, un système bimétalliste s'appuyant sur les progrès de la métallurgie qui était devenue capable de séparer l'or de l'argent.

La monnaiemétallique gagne, sur le modèle grec, tout le monde antique, en dépit de certaines résistances comme celle de Sparte qui affichait son mépris pour la monnaie et un adversaire qui l'utilisait, (la cité ne viendra à la monnaie qu'à partir du IIIe siècle av. J.-C.) ou des Phéniciens, peuple pourtant de négociants qui attendront également quelques temps avant d'entrer dans le système.)[pic]
Créséide de Lydie
Mais on ne tarda pas à trouver aux pièces frappées d'autres avantages comme celui de faciliter les échanges de marchandises.
Dès lors que la valeur de la monnaie, autrement dit leur poids en métal précieux, était garantie par un roi ou une association de marchands, ces pièces pouvaient être échangées contre des...
tracking img