La sparation des pouvoirs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (651 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA SEPARATION DES POUVOIRS
C’est Montesquieu qui est l’auteur de la théorie de la séparation des pouvoirs en tous les cas c’est lui qui l’a formulé de la manière quasiment définitive,
Mais levéritable précurseur est le philosophe anglais John LOCKE (1632-1704) qui développera sa conception dans son «Traité du gouvernement civil » (1690). Elle est proche de celle de Montesquieu puisqu’ildistingue trois fonctions :
- législative : élaborer les lois
- exécutive : « parce que les lois qui sont une fois et en peu de temps faites, ont une vertu constante et durable, qui oblige à les observeret à s’y soumettre continuellement, il est nécessaire qu’il y ait toujours quelque puissance sur pied qui fasse exécuter ces lois »
- fédérative : le pouvoir fédératif «est chargé de la sécurité etdes intérêts extérieurs».
Il constate la nécessité d’une séparation car « La tentation de porter la main sur le pouvoir serait trop grande si les mêmes personnes qui ont le pouvoir de faire les loisavaient aussi entre les mains le pouvoir de les faire exécuter, car elles pourraient se dispenser d’obéir aux lois qu’elles font »
Mais c’est évidemment à MONTESQUIEU et à l’Esprit des lois, paru en1748 , avec son célèbre Livre XI Chapitre VI « de la constitution d’ Angleterre » qui l’expose , qu’elle est indissolublement liée

A. La justification du principe :
Montesquieu part du constat quetoute personne qui détient des pouvoirs, (a fortiori tous les pouvoirs), aura tendance à en abuser. Autrement dit, il aura tendance à utiliser ses compétences sans respecter aucune limite, notammentde droit. C'est une "loi" psychologique ou sociologique qu'on peut vérifier facilement. Les français de l'époque pensent à la Monarchie absolutiste, celle d'un Louis XIV par exemple usant sans retenuede lettres de cachet.
Il faut donc faire en sorte que s'instaure un "Gouvernement modéré" ; idéal de Montesquieu comme des premiers révolutionnaires français, américains... Autrement, les...
tracking img