Lafarge

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 78 (19276 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Sommaire

[ETUDE DU GROUPE LAFA ETUDE LAFARGE]
Marketing Opérationnel

Introduction

p.3

Partie 1 : Analyse stratégique et commerciale
I. Présentation du groupe Lafarge. II. Etude des environnements de l’entreprise. 1. Etude de l’environnement général. 2. Etude de l’environnement spécifique. 3. Etude des variables commerciales de l’entreprise (ressources). III. Etude des modèlesclassiques, diagnostic commercial. 1. Etude du modèle BCG. 2. La méthode Arthur D. Little (ADL) 3. Le modèle Mc Kinsey. IV. Définitions des politiques du mix marketing de l’entreprise. 1. Produit. 2. Place. 3. Prix. 4. Promotion.

p.4

p.4

p.7 p.7 p.10 p.12

p.18 p.18 p.19 p.19

p.21 p.21 p.23 p.23 p.23

Partie 2 : Diagnostic financier – Etude des indicateurs financiers
I. Analyse de lastructure et de l’équilibre des bilans. 1. Représentation graphique des grands postes de bilan. 2. Etude de l’équilibre financier, analyse des ratios. a. Indépendance Financière (IF). b. Fonds de roulement (FDR). c. Etat et évolution des stocks. d. Etat et évolution trésorerie relative. e. Etat et évolution trésorerie immédiate. II. Analyse de la rentabilité de l’entreprise. 1. Etude des SoldesIntermédiaires de Gestion (SIG). 2. Etude du compte de résultat. 3. Etude de la rentabilité (répartition des bénéfices). III. Etude de l’activité et indicateurs d’activité (variation sur 3 périodes). 1. Evolution du CA. 2. Evolution de la valeur ajoutée. 3. Evolutions des effectifs de la firme. IV. Etude des indicateurs utilisés par l’entreprise (variation sur 3 périodes). 1. Indicateurs destructure. 2. Indicateurs de rentabilité. a. Rentabilité du capital engagé (RCE).

p.26

p.26 p.26 p.33 p.33 p.34 p.36 p.36 p.37

p.38 p.38 p.40 p.40

p.45 p.45 p.45 p.46

p.48 p.48 p.51 p.51

Page | 1

b. Rentabilité des capitaux propres (RCP). 3. Indicateurs de gestion. 4. Présentation générale à partir d’un tableau de ratios. V. Synthèse générale de l’analyse financière.

p.53 p.54 p.56p.57

Partie 3 : Approche quantifiée de la matrice diagnostic Attraits-Atouts (matrice SWOT)
I. Quantification des variables. 1. Définition des opportunités et menaces de l’entreprise. 2. Définition des forces et des faiblesses. 3. Tableau de synthèse. 4. Quantification et pondération des opportunités, menaces, forces et faiblesses. a. Evaluation des variables. b. Quantification desvariables. II. Introduction de coefficients de pondérations des variables. III. Etude des relations croisées. IV. Etude quantitative des différentes notations observées.

p.58

p.58 p.58 p.58 p.59 p.59 p.59 p.59

p.60

p.61

p.62

Partie 4 : Actions stratégiques et prévisions.
I. Prévisions de chiffre d’affaires global et par activité. II. Etude des actifs nécessaires (relation avec le CA).III. Définition des orientations stratégiques de l’entreprise. 1. Stratégie d’internationalisation. 2. Stratégie de diversification. 3. Stratégie de développement durable. 4. Le plan Excellence 2008.

p.64

p.64

p.66

p.69 p.69 p.70 p.70 p.72

Conclusion

p.73

Page | 2

Introduction
Lafarge est un groupe français de matériaux de construction La société est un des leadermondiaux dans son secteur construction. leaders d’activité. Ce groupe internationnal est présent dans 75 pays. Il est présent principalement sur quatre activités principales : le l . béton, le ciment, le plâtre et la toiture. Le groupe emploie environ 90 000 personnes dans le monde et a réalisé un chiffre . monde, d’affaires de 19 033 Millions d’euros en 2008 En outre, le groupe comprend 1 240 sociétésdétenues majoritairement et 230 2008. sociétés détenues sous forme de participation.

Lafarge est organisé en 3 branches : • • • Ciment. Granulats et béton. Plâtre.

Chaque branche regroupe l’ensemble des unités de son domaine d'activité sur le plan mondial. Les unités ont une compétence limitée à une zone géographique, généralement un pays, pour une activité donnée. Au cours de cette étude...
tracking img