Le babouvisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3847 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
MARC-ANDRÉ PELLETIER
Socialisation et insertion sociale
383-103-RI, gr. 07

LE BABOUVISME

Travail présenté à
M. Jean-François TREMBLAY

Département de sciences sociales
Cégep de Trois-Rivières
Le 10 décembre 2009

TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION 3

I. CONTEXTE HISTORIQUE 4
A. Le Directoire 4
B. Culture dominante 5

II. LE BABOUVISME 6
A. Naissance etformation du babouvisme 6
1. Fondateur du babouvisme 6
2. Principaux collaborateurs de Gracchus Babeuf 7
3. Ce qu’ils reprochent aux dirigeants 8
B. Solutions qu’ils proposent 9 2. Collaborateurs de Gracchus Babeuf 13
1. La communauté des travaux 9
2. Abolition du régime féodal et distribution des biens du clergé 9
3. Instauration d’une économie dirigée 10
4. Démocratiedirecte 10
5. Application de la constitution de 1793 11
C. Diffusion de cette idéologie 11
D. Principaux adhérents à cette doctrine 13

III. IMPACT HISTORIQUE 14
A. Dénouement historique 14
B. Héritage historique du babouvisme 15
1. Les babouvistes précurseurs du communisme 15
2. Influence sur le blanquisme 15
3. L’idée que la révolution française estl’avant-courrière d’une révolution plus grande 16

CONCLUSION 17

ANNEXE 18

BIBLIOGRAPHIE 20

INTRODUCTION

Vous pensiez que Marx fut le premier à théoriser le communisme ? Détrompez-vous. Plus de 50 ans avant la publication du Manifeste du parti communiste, Gracchus Babeuf, fondateur du babouvisme, avait déjà créé une ébauche de ce qu’allait devenir lecommunisme de Marx. En effet, ce dernier, à l’instar de Babeuf, prônait la collectivisation des moyens de production pour favoriser une redistribution des richesses la plus juste possible. Notre hypothèse est que ce mouvement s’est formé en réaction aux politiques du directoire, qu’ils jugeaient trop peu populaires. Le travail qui suit portera sur le contexte sociohistorique dans lequel s’estdéveloppé la pensée de Babeuf, les principes qui sont au cœur de cette doctrine ainsi que ses répercussions sur l’histoire et l’héritage qu’a légué cette idéologie.

I. CONTEXTE HISTORIQUE

Gracchus Babeuf arriva à Paris en 1793. Dès ce moment, il lutta activement pour la réalisation de ses idéaux. Toutefois, l’émergence d’un vrai mouvement organisé destiné à faire appliquer les principes dubabouvisme se matérialisa plutôt pendant la période du directoire. C’est pourquoi le contexte historique portera plus sur cette période de la révolution française*.

A. Le directoire

Le directoire est un pouvoir exécutif composé de cinq membres élus par les chambres[1]. Cette forme de gouvernement fut choisie afin d’éviter un retour à la Terreur*, événement qui pesait encore lourd surl’esprit des français et dont personne ne souhaitait le retour. Cette période est caractérisée par des successions de crises économiques et par le piètre état des finances. L’inflation des assignats* atteint son paroxysme au début de ce système de gouvernement. À ce moment, l’inflation était telle que l’assignat de 100 francs valait à peu près 16 sous[2]. Les dirigeants se montrèrent incapables defaire face à cette crise. Cela eut des conséquences considérables sur le peuple, qui peinait à se procurer des aliments de base comme du pain. Le directoire était obligé d’en faire la distribution et chaque fois qu’il ne pouvait répondre à la demande, l’agitation omniprésente gagnait en importance[3]. Il n’est donc pas surprenant que les masses populaires aient été les principaux adhérents aubabouvisme.

B. Culture dominante

La culture dominante pendant le directoire est la culture bourgeoise. Cette classe s’impose de plus en plus dans les affaires de l’état et voit le rôle qu’elle joue dans la vie politique augmenter considérablement depuis l’abolition de la féodalité. Karl Marx considère d’ailleurs que la révolution française est une révolution bourgeoise[4] puisque c’est par...
tracking img