Le finance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1469 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les diverses approches de l’analyse financière
[pic]Aucun Commentaire »
Bien qu’elle utilise à peu près toujours les mêmes outils (comparaisons de ratios dans le temps et dans l’espace), l’analyse financière est loin d’être une technique universelle. À la variété des approches comptables correspond une variété des modes d’analyse. On peut donc, comme en matière de systèmes comptables,distinguer une approche anglo saxonne et une approche d’Europe continentale.
L’approche anglo saxonne est tournée vers le marché financier. Elle envisage généralement le point de vue d’un investisseur préoccupé essentiellement par la rentabilité et le risque de son placement. Conformément au modèle théorique selon lequel la valeur d’un actif est la somme des flux monétaires futurs actualisés, l’accent estmis sur la prévision des cash flows et l’estimation du risque de défaillance de l’entreprise.
Une grande importance est accordée au bénéfice par action, compte tenu de sa corrélation supposée avec les cash flows. Pour donner à cet indicateur une capacité prédictive, il est nécessaire d’éliminer l’influence des événements ne relevant pas de l’activité normale de l’entreprise. D’où l’importanceaccordée, d’une part à la distinction entre activités ordinaires et éléments extraordinaires et, d’autre part, aux activités en voie d’abandon. L’association britannique des analystes financiers a ainsi mis au point une procédure très détaillée pour le calcul du bénéfice par action, afin de remédier aux prétendues insuffisances de la norme officielle en la matière.
L’investissement est plus souventconsidéré dans une optique de gestion de portefeuille que comme un placement à long terme. L’horizon de prévision est donc généralement court, compte tenu également de la liquidité du marché qui permet de céder à tout moment les titres détenus. Cela n’empêche pas l’existence de fonds d’investissement tournés vers le long terme ou d’autres qui évaluent leurs titres en fonction des dividendes.L’approche anglo saxonne tient généralement pour acquis que le marché est efficient, c’est à dire que les cours de Bourse reflètent à tout moment l’ensemble des informations disponibles. L’analyse financière n’a donc pas pour but de rechercher des titres qui seraient sous évalués, mais de permettre à l’investisseur d’apprécier les caractéristiques de rentabilité et de risque de son placement.L’efficience du marché suppose aussi que les entreprises ne peuvent, par des artifices comptables, fausser l’évaluation des titres car les états financiers ne sont qu’une des nombreuses sources d’information dont disposent les investisseurs. Ceci dit, il est possible que les investisseurs soient abusés par certaines manipulations comptables. Les courtiers en valeurs mobilières essaient souvent de vendre desactions sur la base d’estimations révisées de profit ou de risque; ce qui semble indiquer que l’action peut être sous évaluée par le marché à un instant donné.
L’approche d’Europe continentale s’oppose sur de nombreux points à la précédente (voir par exemple Colasse, 1994). Elle est d’abord plus globale car elle ne se limite pas à l’évaluation de la rentabilité et du risque. Elle entend aucontraire procéder à un véritable diagnostic, qui englobe d’autres éléments comme l’équilibre financier à long terme. Cette approche est moins celle d’un gestionnaire de portefeuille, préoccupé par la rentabilité et la solvabilité immédiates de son placement, que celle d’un investisseur soucieux de la pérennité de l’entreprise. Elle correspond donc également aux intérêts d’autres partenaires del’entreprise (salariés notamment).
Compte tenu de la longueur de la période d’étude, les préoccupations d’équilibre financier prennent une importance spéciale. Cette approche accorde en particulier une place essentielle à la notion de fonds de roulement, malgré l’unification des marchés financiers qui a fait perdre beaucoup de pertinence à la distinction court terme/long terme en matière de...
tracking img