Le roman

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1352 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Il semble que la représentation de la réalité dans les écrits est des plus complexes, certains l’ont fait avec imagination et créativité comme Lafontaine, d’autres comme Guy De Maupassant dans Pierre et Jean, se sont contentés d’une forme que l’on pourrait considérer comme plus triviale ainsi il convient de se demander si Maupassant était dans la vérité en représentant la réalité dans son étatnormal et dans sa banalité .Celà ne révèle-t-il pas alors plutôt d’une astuce de l’auteur ? Et si tel est le cas, que cela amène-t-il au roman ? Nous allons démontrer d’une part les raisons d’une représentation banale de la réalité puis d’autre part les inconvénients d’un tel procédé de narration.

Certains peuvent penser que Maupassant a eu raison de présenterla réalité à son état normal en fondant une histoire simple où les lecteurs peuvent facilement s’identifier aux personnages notamment à celui de Pierre. L’impression que cette histoire peut arriver à tout le monde domine. L’histoire est essentiellement basée sur le procédé de l’observation plutôt que sur celui de l’invention comme le montre cet extrait : « c’était tellement simple et probable quetout le monde en fût d’accord » (p76).
Au cours de ce roman, un style novateur, moderne et varié est découvert. Maupassant reste réaliste en adoptant un point de vue assez externe : « dans la famille, on appelait toujours Jean « le petit » bien qu’il fut plus grand que Pierre » (p80). On constate qu’une œuvre littéraire réaliste peut nous renvoyer à nous même et donc que le réalismeimmerge le lecteur dans l’histoire. Maupassant emploit un langage simple dans ses descriptions qui nous font sortir du cadre réaliste ou dans ses dialogues. Il emploi des mots intelligibles par tout le monde ainsi qu’un vocabulaire restreint. Le langage des personnages est souvent familier : »A quelle époque ça s’est-il fait, cette connaissance là ? » (p120). On trouve cependant peu de termechoquant à l’oreille des gens dans ce roman. Maupassant a quand même su choisir les passages révélateurs de ce qu’il a voulu montrer d’essentiel.
La famille décrite est proche d’une famille du 21e siècle. Les personnages secondaires gravitent autour du cercle familial notamment deux personnages indicateurs (Marowsko et la fille de l’auberge) semant le doute dans l’esprit de Pierre.Maupassant nous montre que les deux fils ont du mépris pour leur père et de l’admiration pour leur mère. La découverte progressive des personnages nous montre que Pierre est un idéaliste, un homme prévisible plein de rêves d’égalité et d’un caractère changeant contrairement à son frère qui avance sur la voie qui lui est tracée en satisfaisant ses parents : « il aimait l’ordre, lasagesse, le repos, par tempérament, n’ayant point de replis dans l’esprit » (p176). Maupassant n’a pas cependant fait de sentiments avec les personnages .L’auteur fait de Pierre un personnage témoin, la réalité est perçue par lui.
Dans ce roman, on se demande si le but de Maupassant est de le centrer sur la jalousie. Opposer deux frères, issus du même sang et qui se ressemblent,permet d’exacerber le conflit pour ainsi assurer un effet dramatique. Pierre et Jean dans le roman, ont deux raisons classiques pour deux frères de se détester : une rivalité instinctive et une inégalité, l’un est préféré à l’autre. Maupassant greffe alors de l’usurpation et de l’imposture.
Certaines scènes comme celle lorsque Pierre rentre dans la chambre et lui manque ainsi derespect sont mise en valeur. Maupassant fait alors preuve d’une composition habile, il écrit des sous-entendus que tout lecteur ne peut comprendre qui sont notamment dus à l’époque à laquelle le texte a été écrit.
Dans ce livre, la critique de la société est intéressante, elle est décrite de façon à nous montrer combien le pouvoir de l’argent est important dans le domaine...
tracking img