Le vieux qui lisait des romans d amour.pdf

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (421 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Vieux Qui Lisait Des Romans d’Amour
(Un viejo que leia novelas de armor)

LUIS SEPULVEDA (1949, Chili)

L’auteur. 
Née au Chili, L.Sepùlveda vit actuellement en Allemagne (exil politique).Le « le vieux qui lisait des romans d’amour » fut son premier essais (en 1987/1988) et quelques années après sa première parution, il fut connu du grand public (notamment grâce au prix Relais H etFrance Culture en 1992). Avant de ce fixer à Hambourg, ce romancier à pas mal « crapahuté » en Amérique Latine, vivant même au contact des Shuars. 

Genre :
Ce livre (que j’ai lu une 1ere fois aucollège et que j’ai redécouvert dernièrement en faisant mes cartons) est ce que l’on peut considérer comme un roman d’aventure contemporaine. 

En voici un court résumé : 

L’histoire ce déroule dans unquelconque village de l’Amazonie Chilienne, El Idilio. Un jour, une pirogue Shuars (indien d’amazonie) y débarqua le cadavre d’un mort homme. Malgré les accusations, envers les indiens, des autreshabitant du village, un vieil homme, Antonio José Bolivar, compris qu’il ne s’agissait pas des indiens mais d’un félin. 

Les principaux protagonistes de l’histoire : 

Antonio José Bolivar : aprèsla mort de sa femme, il a vécu longtemps avec les indiens Shuars, dans la forêt Amazonienne. Autre que l’Amazonie, il a une passion pour les romans d’amour (d’où le titre). 

La Forêt Amazonienne :omniprésente tout du long de l’histoire, elle est personnalisé part le Vieux comme une femme secrète mais aussi fragile. 

La femelle ocelot (gros chat sauvage, plus petit qu'un jaguar) : c’est ellela meurtrière 

Le maire de El Idilio : surnommé la « limace » part ses concitoyens. C’est un personnage aussi corrompu qu’abject, plus proche de son stock de bière que de la réalité del’Amazonie. 

Le docteur Rubincondo Loachamin : plus boucher bucco-dentaire que dentiste, c’est aussi un ami du Vieux, lui fournissant à chacun de ces passages sa lecture favorite. 

Ma critique du livre...
tracking img