Les caricatures et autres satires des personnages de la vie politique sont le signe de la liberté d’expression. quelles peuvent en être les limites ? a-t-on le droit de ridiculiser les grands de ce monde ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (913 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE RIRE
Les caricatures et autres satires des personnages de la vie politique sont le signe de la liberté d’expression. Quelles peuvent en être les limites ? A-t-on le droit de ridiculiser lesgrands de ce monde ?

Le dessin est séduisant. En trois secondes, on en fait le tour. Mais il est aussi dangereux. Il permet d’exprimer des choses qui sont interdites. Son pouvoir de suggestion est trèsimportant. Le créateur fait ressortir les défauts dans le but de se divertir et parfois pour se moquer de sorte que, dans l’ensemble le portrait puisse donner l’impression de voir le sujet lui-même.C’est se que l’ont peut définir comme : l’art de réduire l’expression du visage à ses éléments essentiels.
Dans une première partie nous verrons quelles peuvent être les limites d’une caricature et enseconde partie nous répondrons à la deuxième question qui est «  oui ou non avons-nous le droit de ridiculiser les grands de se monde ? ».
La protection juridique conférée à la liberté de caricaturepar le droit européen et par le droit interne. L’exercice de cette liberté peut cependant être abusive, l’actualité le prouve tout les jours, en donnant lieu à des abus au regard de la protection ded’autres droits et libertés protégés. Cette situation justifie pleinement que la liberté de caricaturer ne soit pas absolue. Si les voies empruntées divergent parfois, l’étude du droit européen et dudroit interne permet de mieux appréhender ces abus, mais visiblement les dernières lois remisent au goût du jour par les politiciens eux même s’avère peut efficace. Par exemple, en 2005, le premierministre turc Tayyip Erdogan avait fait un procès contre un dessinateur qui l’avait représenté en chat empêtré dans une pelote de laine. Par solidarité, tous ses collègues se sont mis à dessiner des chats.On ne peut pas interdire de représenter un chat ! Cet exemple prouve que les lois peuvent toujours être contournées. Autre exemple, au Maroc, il n’est pas permis de croquer le roi. La parade est...
tracking img