Madame bovary

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1879 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
MADAME BOVARY, Flaubert

Les indications de page données renvoient à l’édition établie, présentée, commentée et annotée par Béatrice Didier, Librairie générale Française 1983, préface de Henry de Montherlant.

Question 26

La juxtaposition d’un patronyme et le sous-titre « Moeurs de province » dénote à mon sens le destin du personnage directement lié aux coutumes, aux habitudes, auxmentalités de la province de l’époque. L’héroïne de Flaubert se retrouve entourée de tous les personnages qui composent la société provinciale de l’époque : les paysans plus ou moins riches selon s’ils possèdent ou pas de terres, le notaire, le pharmacien, le médecin, le curé, Hyppolyte, l’aveugle, la mère Rolet. Tous ces personnages forment et sont le reflet, de par le portrait que nous en faitFlaubert, des us et coutumes de la vie de province. Les aristocrates, que l’on entrevoit dans le roman, n’appartiennent pas vraiment au monde provincial car ils représentent pour Emma Bovary la société à laquelle elle voudrait appartenir. Le destin d’Emma aurait certainement été différent si elle avait été placée dans un autre contexte.

Question 28

Les lectures que Emma Bovary a eu pendant sajeunesse au couvent accentuent chez elle certaines composantes du romantisme:

La rêverie: Emma rêve d’une existence semblable aux thèmes décrits dans les livres romantiques qu’elle a lus lorsqu’elle était au couvent.
Le bal chez le marquis d’Andervilliers va nourrir son imagination pour le reste de ses jours.
Elle rêve d’un mari qui l’adore, l’idolâtre et non pas d’un mari avec lequel elle mangesa soupe, un mari qui l’embrasse toujours aux mêmes heures de la même manière (p68)
“les comparaisons de fiancé, d’époux, d’amant céleste et de mariage éternel qui reviennent dans les sermons lui soulevaient au fond de l’âme des douceurs inattendues.” (p70)
“Emma eût au contraire, désiré se marier à minuit” (p58)
“Elle vivait comme perdue dans la dégustation anticipée de son bonheurprochain”P227

Elle est désireuse de quitter la réalité par tous les moyens et rêve ainsi de voyages, de la mer, d’exotisme.

La passion:”Elle aimait la mer qu’à cause de ses tempêtes (...) cherchant des émotions et non des paysages” (p70)
Mais aussi l’extrême passion qu’elle voue à ses amants.
“Un amour comme le nôtre devrait s’avouer à la face du ciel”(p 226)
La passion l’embellit et l’épanouit“Jamais Madame Bovary ne fut aussi belle qu’à cette époque (...) irrésistible”.( P227)

La révolte:Emma Bovary ne peut accepter la situation qui lui est donnée, son mariage et les devoirs qu’elle doit assumer en tant qu’épouse d’un médecin de campagne. Sa vie la dégoûte et lui fait horreur. “elle fixait sur Charles la pointe ardente de ses prunelles...” (p219)

La solitude: Emma se sent incomprise parles hommes qui l’entourent, son mari, ses amants. Mais elle se sent également incomprise par son entourage féminin.

Question 29

Je pense que sa modernité réside dans le fait que c’est un roman qui traite de sujets dans lesquels chacun peut s’identifier. Des sujets tout à fait semblables à ceux des romans ou films de notre siècle par exemples la place de la femme dans les différentessociétés, la fatalité, vouloir vaincre le sort qui nous est promis.
Le personnage, le caractère, la personnalité et finalement l’histoire d’Emma dénotent une grande modernité puisque on s’intéresse à la femme.
Le style et l’art de raconter, l’utilisation du style indirect libre et l’ironie dont se sert Flaubert dans madame Bovary sont sans aucun doute profondément modernes. L’unique procédéjusqu’alors utilisé pour montrer l’intérieur des personnages était la lettre. Il nous permet de vivre ainsi au plus proche dans l’imagination d’Emma, de rêver avec elle, d’éprouver son manque et ses désillusions. Le regard et la conscience d’Emma sont en fait la perception par laquelle Flaubert souhaite que l’on découvre son roman.

Question 32

Emma Bovary, en tant que femme, ne vit pas comme...
tracking img