Moyennisation

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1269 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Aujourd’hui, il est nettement plus difficile de connaitre le niveau social d’un individu par sa tenue vestimentaire, contrairement aux siècles précédents, où les différences vestimentaires étaient très marquées selon la catégorie sociale.
Sans doute, derrière ces similitudes se cachent des inégalités moins criantes et donc on peut se demander dans quelle mesure on peut parler de moyennisationde la société française depuis le milieu du XXème siècle.
En effet, depuis les Trente Glorieuses, on constate que les français ont opté des modes de vie similaires et que les inégalités se sont réduites. On parle alors de moyennisation, qui est le processus qui conduit à une élévation des niveaux de vie moyens avec une réduction des inégalités économiques. Toutefois, les modes de vie restenthiérarchisés et les inégalités sociales et économiques se cumulent.
C’est pourquoi dans une première partie, nous montrerons qu'il y a eu une tendance à la moyennisation de la société française depuis la seconde moitié du XXème siècle, pour ensuite dans un second temps, expliquer qu'il est difficile de parler de moyennisation car il subsiste encore de fortes disparités en France.

Les changementssociaux de la France de la seconde moitié du XXème siècle sont marqués par une transformation numérique des classes sociales et par le développement de la société de consommation qui sont caractéristiques de la moyennisation.
On constate, dans les décennies 1960-1970, le développement d’une vaste classe moyenne et d’une homogénéisation des modes de vie.
Premièrement, les classes ouvrières etpaysannes ont considérablement été réduites. Ce phénomène s’explique par le développement du secteur tertiaire où les emplois d'ouvriers sont possibles mais moins fréquents que dans l'industrie. La tertiarisation s'explique par les plus faibles gains de productivité de ce secteur et par l'augmentation de la demande, ces deux phénomènes conjugués conduisant à une hausse de l'emploi dans lesservices. De plus, la baisse des emplois industriels est liée au progrès technique car désormais, l’industrie produit plus mais avec moins d’hommes. La mécanisation est la plus frappante dans le secteur automobile : il y a plus de machines que d’hommes pour la construction d’une voiture.
En parallèle, ce déclin a conduit à une nouvelle structure sociale : la hausse du niveau de formation permet l’accèsà des postes plus qualifiés et donc à une certaine mobilité sociale ascendante. Et comme nous l’indique le document 1, le nombre des employés, des professions intermédiaires et une partie des cadres supérieures, en somme, des classes moyennes a connu une expansion rapide. Ce développement des salariés conduit à une homogénéisation des modes de vie, autre élément de la moyennisation.
En effet, lesTrente Glorieuses ont été marquées par la hausse du niveau de vie et l’expansion des classes moyennes ont favorisé la hausse de leur pouvoir d’achat. D’un part, les salaires ont augmenté, d’autre part, grâce au progrès technique et aux gains de productivité, le prix des biens a diminué. Par conséquent, du point de vue de la consommation, les classes populaires se mettent à imiter les classesmoyennes comme l’achat d’une voiture ou d’une télévision et le haut des classes moyennes, rattrape la bourgeoisie en ce qui concerne le pouvoir ou le prestige. Dès lors, un présentateur télé a plus de prestige qu’un dirigeant d’entreprise, qui a un salaire plus élevé.
Outre la hausse du niveau de vie, d’après le document 5, le niveau scolaire a augmenté ce qui a conduit au déplacement des inégalitésvers le haut et aujourd’hui, en France, personne ne meurt de faim. De même, les différences de comportements (consommation, mariage, vote…) semblent moins marqués par l’appartenance de classe, rendant les frontières entre catégories sociales plus floues et plus poreuses qu’avant ce qui conduit à la diffusion du pouvoir dans l’ensemble de la société et une autonomisation du comportement...
tracking img