Peine de mort

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1159 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Faut-il rétablir la peine de mort ?

Marc Dutroux, 40 ans, ayant commis des atrocités contre des jeunes enfants et adolescents innocents, a t-il le droit de vivre ? Maintenu en vie, ne risque t-il pas de récidiver en cas de fuite ? Faut-il oui ou non rétablir la peine de mort ? On distingue des avis favorables et défavorables à cette réhabilitation. Il existe néanmoins desalternatives à la peine capitale.

La peine de mort est la condamnation attribuée à une personne ayant fait un délit extrêmement grave et ayant fait beaucoup de tort à la société. Les gens exécutés sont souvent des individus dangereux et souvent incurables. Il existe de nombreux moyens pour donner la mort volontairement : la chaise électrique, l’injection mortelle, la pendaison ne sont quequelques techniques parmi tant d’autres. J’estime que l’un des aspects positif de la peine de mort est le fait que des individus nuisibles à la société ne sont plus jamais en liberté et ne risquent donc plus de faire du tort. La peine de mort permet probablement de sécuriser la société.

La peine capitale permet non seulement de sécuriser le pays mais on peut, grâce à elle, réaliserde larges économies. En effet, il est utile de savoir qu’une partie des impôts du contribuable va à tout ce qui a trait à la prison : entretien des cellules, nourriture pour les détenus, paiement des fonctionnaires. L’exécution de certains prisonniers permet donc à l’Etat et au contribuable de payer moins. Peu de détenus effectuent divers travaux. Je trouve que tous les bagnards devraient exécuterdes petits travaux afin de rendre service à la société.

La peine de mort a donc quelques avantages : elle permet d’éliminer les individus nuisibles et permet de faire quelques économies.

La condamnation à mort ne présente évidemment pas que des avantages, il y a de nombreux éléments négatifs à son égard. On pourrait se poser la question : la peine de mortréduit-elle la criminalité ? La meilleure façon de répondre à cette question est de comparer la criminalité dans un pays où la peine de mort est exécutive et un pays où elle est abolie. On peut en exemple comparer les États-Unis avec la Belgique. En Belgique, la peine capitale fut « officiellement » abolie en 1996, soit trois mois avant qu’éclate l’affaire Dutroux. Il faut constater que la criminalité enBelgique est restée relativement stable durant ces dix dernières années. Dans certains états des Etats-Unis, la peine de mort n’est pas encore abolie. Cependant, la criminalité n’a jamais été aussi élevée : tueries dans les écoles,… La violence publique ne fait que s’accroître chaque année. J’en déduis que la peine de mort au lieu de renforcer la protection de la société, ne fait qu’augmenter labrutalité. C’est paradoxal !

En plus de tout ce qui a été dit plus haut, il faut reconnaître que la peine de mort, que ce soit par injection ou par chaise électrique, est une technique extrêmement barbare ! Comment est-ce possible qu’un individu administre 2000 volts à un être humain pour le tuer ? Est-ce cohérent ? Ne serait-il pas préférable de laisser le condamné en prisonlongtemps afin qu’il réfléchisse sur ses actes commis ? Il est possible que la personne guérisse grâce à des aides psychologiques. Néanmoins, dans certains cas les détenus, principalement ceux ayant commis un délit très grave, sont incurables.

La peine de mort, en plus d’être une technique barbare, viole la Déclaration des Droits de l’Homme. Celle-ci nous dit que « nul ne sera soumis à latorture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants ». Amnesty International, œuvre humanitaire pour l’abolition de la peine de mort, estime que la torture et les peines ou traitements cruels sont injustifiables dans tous les cas. Le détenu condamné à mort n’est pas en égalité devant la loi. Ayant pris conscience de cela, certains pays ont décidés d’abolir la peine de mort....
tracking img