Planification

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2945 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE MAROC INVESTIT DANS L'EXPLOITATION
DES RICHESSES DU SAHARA OCCIDENTAL.
Le Maroc occupe, illégalement au regard du droit international, le territoire du Sahara occidental. De ce fait il peut en exploiter les richesses naturelles et développer ses investissements dans les mines de phosphates sahraouies. Ces minerais, ajoutés à ceux extraits sur son propre territoire, permettent au Maroc deconforter sa position de leader mondial dans le domaine des engrais phosphatés. D'autres richesses minérales sahraouies sont l'objet, avec l'aide de l'Union Européenne, d'investissements de recherche de la part du Maroc.
En procédant ainsi le Maroc passe outre le droit international concernant les territoires non autonomes et la protection de leurs richesses. Il en résulte une augmentation de lacaptation des biens du peuple sahraoui par le Maroc qui n'a aucun droit sur le territoire du Sahara Occidental.
Les richesses minières stockées dans le sous-sol du Sahara Occidental, "constituent le patrimoine du peuple sahraoui et toute activité concernant ces biens constitue une violation du droit concernant la décolonisation 1".
LA SITUATION DES PHOSPHATES MAROCAINS ET SAHRAOUIS.
INTERET DESPHOSPHATES
Produits vitaux pour l'agriculture, qu'elle soit intensive (pays occidentaux) ou en pleine expansion (pays émergents), les engrais phosphatés, qui proviennent du minerai de phosphate, intéressent de très près les économies agricoles d'une large majorité de pays.
L'intérêt des phosphates, dont plus de 80% de la production mondiale est utilisée par l'agriculture, tient au fait que toutesles plantes, cultivées ou non, ont un besoin incontournable de phosphore pour leur existence et leur croissance. Comme il n'y a aucun produit de substitution, les phosphates se révèlent être indispensables à la vie du monde végétal. Si qualitativement le phosphore doit impérativement être présent dans le sol pour assurer la vie des végétaux, son abondance favorise le développement quantitatif deceux-ci et donc permet l'accroissement de la production agricole qui peut répondre dès lors à la progression des besoins alimentaires mondiaux.
Il en résulte une augmentation de la demande en engrais phosphatés, que reflète la production mondiale de phosphates. Celle-ci était de 42 millions de tonnes en 1960, 77 millions en 1969, 110 millions en 1974, 132 millions en 1980, 162 millions en 1990,133 millions en 1996 et de 128 millions de tonnes en 2001 [US Gov.].
LES PHOSPHATES MAROCAINS
Dans le domaine des phosphates et de leur transformation en engrais phosphatés, le Maroc occupe une position dominante. Il possède le tiers des réserves mondiales de phosphates, il est le 2e. producteur et le 1er. exportateur de phosphates. Concernant l'acide phosphorique il en assure 40% de la productionmondiale. " La part de marché de l'O.C.P. ( l'Office Chérifien des Phosphates ) dans le commerce international des phosphates sous toutes ses formes ( minerai brut et dérivés ) est de 27% " [rapport d'activités 2002]. Depuis 12 ans les mines marocaines fournissent en moyenne 21 millions de tonnes de phosphates bruts pour une production mondiale moyenne de 137 millions de tonnes [US Gov.].
LESPHOSPHATES SAHRAOUIS
Découverts en 1945 par le géologue espagnol Don Manuel Alia et exploitées à partir de 1972, les mines de phosphates du Sahara Occidental, sont situées à Bu-Craa à 100 kilomètres au sud-est d'El Aiun. Les réserves sont estimées à 3 milliards de tonnes [US Gov.]. La concentration en carbonate de phosphore est de 69% ce qui place ces phosphates au 2e. rang mondial derrière ceux duMaroc (75%)2 . Le coût d'extraction en est très faible les couches de minerai affleurant quasiment à la surface du sol. Les gisements s'étendent sur 250 Km2.
Les mines de phosphates connurent des rythmes d'exploitation divers du fait de la lutte de libération que connut le Sahara à partir de la tentative marocaine de s'approprier le territoire sahraoui. FOSBUCRAA, la société espagnole...
tracking img