Surveiller. punir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1344 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
On observe parfois dans la vie courante des phénomènes de la bêtise humaine, comme le manquement à des règles instaurées par une personne, une société, ou encore des leçons données par un juge, un parent… En effet ceux ci se propagent au sein de notre communauté, et crée ainsi la société humaine. Cependant il y une différence notoire entre surveiller et punir. Celle-ci se fait dans lagradation du jugement. Effectivement punir implique sanction. Surveiller, est prévenir le danger, superviser les actions de l’autre. L’autorité, la justice régit le bien être d’une cité, d’une communauté. La société est organisée selon des lois. Mais pourquoi faut-il surveiller et punir l’homme ? En le punissant sommes nous entrain de l’aider à distinguer le bien du mal ? Toutefois il est important depréciser qu’une société utopique sans punition reste envisageable mais peu réalisable. Quel est le rôle justement de la justice ? N’est elle pas qu’une apparence ? L’homme n’est il pas finalement le seul responsable dans ces sanctions, comme punir ?

Les lois sont établies pour que règne toujours un ordre social convenable. Contrer, braver cette loi c’est aller à l’encontre de cet ordre. Parconséquent ceci engendre une réaction immédiate qui peut être alors une punition.
Pourquoi les lois ont-elles été crées ? Si ce n’est pour garantir la paix, maintenir les citoyens, les hommes dans une société convenable, organisée selon des lois. Le tribunal est avant tout comme une vengeance cherchant à rétablir un équilibre rompu. Une vengeance faite par le moyen de punition, sanctions mis enplace par la justice et non une vengeance personnelle, et individuelle. Ce n’est pas un règlement de compte qui est fait de façon anodine ou irréfléchi. Cette justice c’est crée pour que l’homme ne se fasse vengeance lui-même Hegel définit punir comme « faire subir au criminel ce qu’il fait souffrir aux autres ».Surveiller c’est en amont pour privilégier la prévention sur la répression et punir,c’est rétablir la justice. La force représentée par les lois et les sanctions correctives comme pour éduquer de nouveaux les délinquants, mis à part, exclu de la société sont des moyens particuliers de la justice. Nous surveillons alors par crainte de débordement, de troubles telles que la violence. Ceci pour rassurer la « foule », satisfaire les désirs du peuples. L’état est la condition denotre bonheur. En effet il nous protège des forces extérieures négatives telles que les criminels. C’est aussi une condition de notre liberté, de conflit avec autrui diminué. La punition n’est pas qu’un dressage d’une bête inintelligente et dangereuse. Ne dit on pas un proverbe tel que « la casserole qu’on surveille ne déborde jamais ». Les lois seraient donc un moyen de prévenir du danger etl’éviter au maximum. C’est l’autorité, la justice qui régit le bien être d’une cité d’une communauté.
Par exemple, la fessée, la claque qui est donné par un parent à son enfant ne donne aucun plaisir à l’acteur. Cette punition n’a pas d’autre choix de se réaliser pour éduquer l’enfant. C’est ce que est obligé d’être fait pour que l’enfant se tiennent correctement en société, selon les mœurs de celle-ci.Cependant la répression l’emporte sur la prévention.

Si les lois n’existaient pas, se serait la loi du plus fort qui s’imposerait. C’est pourquoi cette création c’est produite, pour protéger les plus faibles, et vivre ensemble, en toute simplicité et de façon libre. La justice est peut-être tout simplement une farce, une illusion crée par les plus forts, pour garder le pouvoir, et la maitrisesur les hommes.

La justice peut être aussi qu’une apparence. Effectivement c’est aussi un moyen de pression, de manipulation. C’est montrer qu’il y a une loi du plus fort en excluant toute violence. Il y a aussi pour faire peur, le supplice notamment.
La limitation des droits des personnes, et donc des libertés par la même occasion. Quel est donc le véritable sens de la justice ?...
tracking img