Tous les matins du monde

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1260 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans Tous les Matins du monde, un roman écrit par Pascal Quignard et publié en 1991, le silence a une valeur profonde. Il y a un paradoxe dans cette œuvre sur la musique qui est pleine de silences et de silencieux.
Nous allons alors nous demander en quoi le silence est un personnage à part entière dans le roman comme contre-point de la musique ?
Nous verrons qu’il existe différentes formespour évoquer le silence.
Dans un premier temps, nous tenterons de répondre à cette problématique en analysant le côté affectif du silence. Ensuite nous verront le côté intellectuel du silence. Et pour finir le côté artistique.

Le silence est ici un personnage important. Chez Sainte Colombe son silence vient du deuil « il n’ouvrit pas la bouche » mais aussi de sa nature, comme il le dit à sesfilles chapitre II : « il ne s’entendait guère à parler ; leur mère quant à elle, savait parler et rire. »
C’est un souffrant silencieux qui avoue sa douleur de ne pas savoir exprimer à sa femme au même chapitre XV : « la parole ne peut jamais dire ce dont je veux parler et je ne sais comment dire. »
Marin Marais, lui, a connu aussi une perte majeure, la mue de la voix. Le drame de la mue est rendude façon saisissante dans le chapitre VIII par l’idée d’une sorte de retour à l’état sauvage associé à la transformation du corps par la sexualité pubère : «Il ne savait où se mettre ; les poils lui étaient poussés aux jambes et aux joues ; il barrissait ».
Une souffrance est reconnue par Sainte Colombe dans une formule frappante à la fin du chapitre X :
« Cependant votre voix brisée m’a ému.Je vous garde pour votre douleur, non pour votre art. »
Beaucoup de scènes montrent une communion profonde entre les personnages au-delà du langage, par les sentiments qu’ils éprouvent. Comme la scène de la petite viole, dans laquelle Toinette enfant étreint son père qui reste muet au chapitre III. Les sentiments de SC sont réels, invisibles, mais profonds. On le voit par le soin qu’il a mis àla réalisation de la viole. L’auteur souligne sa pudeur, sa délicatesse, et finit par un simple geste en fin de phrase qui fixe l’attitude : « Le caractère de Monsieur de Sainte Colombe, et son peu de disposition au langage le rendaient d’une extrême pudeur et son visage demeurait inexpressif et sévère quoi qu’il sentît.
De plus, il y a les scènes de communication muette entre Sainte Colombe et safemme, le doigt sur les lèvres de celle-ci lors de sa première visite au chapitre VI : « une femme très pâle apparut qui lui souriait tout en posant le doigt sur son sourire en signe qu’elle ne parlerait pas et qu’il ne se dérangeât pas ».
Au début de la liaison entre Marin et Madeleine, Madeleine se contente de dire trois fois « Non » quand il lui dit que son père est un homme « méchant et fou», puis ce dialogue est remplacé par le langage des corps : «Elle avança ses doigts. Ils se touchèrent et ils sursautèrent. Puis ils étreignirent leurs mains, avancèrent leurs ventres, avancèrent leurs lèvres »
De même lors de la dernière visite de Marin Marais au chevet de Madeleine qui s’achève par un long silence où elle le regarde jouer lentement l’air qu’il avait composé pour elle. Làencore le geste est fixé en fin de récit.

Plus la parole est rare, plus elle est énigmatique, ou paradoxale. Elle déclenche alors le silence et le progrès de l’esprit. Ainsi, La parole de SC est rare, mais toujours invitée à la réflexion. Elle n’est pas bavarde et ne s’explique pas.
Derrière le personnage, c’est l’auteur qui se profile et son refus de parole est attendue dans le dialogue dans lejardin après l’orage au chapitre XIV. Marin Marais reconnaît qu’il n’a jamais bien saisi les paroles de SC : « vous parlez par énigmes. Je n’aurai jamais bien compris ce que vous vouliez dire. » Il y a un rapprochement avec l’auteur qui s’impose ici, et le lecteur se sent assez proche de Marin Marais.
SC invite à se taire pour écouter les bruits de la nature, ces mêmes bruits que Marin Marais...
tracking img