000 Arthur Schopenhauer Metaphysique De L Amour

Pages: 59 (14686 mots) Publié le: 12 avril 2015
Facebook : La culture ne s'hérite pas elle se conquiert

ARTHUR SCHOPENHAUER

Métaphysique de l’amour
Chapitre 44 des Suppléments du

Monde comme volonté et comme
représentation
T RADUIT EN FRANÇAIS PAR A. BURDEAU
-----------------Mai 2013
www.schopenhauer.fr

Facebook : La culture ne s'hérite pas elle se conquiert

NOTE SUR CETTE EDITION
Le texte reproduit ici constitue le chapitre XLIV duSupplément au Monde comme volonté et comme
représentation.
La traduction des citations grecques, latines,
anglaises, espagnoles, etc. a été réinsérée dans le
corps du texte entre crochet.
Toutes les notes et références de la traduction A.
Burdeau ont été conservées.

Facebook : La culture ne s'hérite pas elle se conquiert

CHAPITRE XLIV : MÉTAPHYSIQUE DE
L'AMOUR

Vous, doctes à la haute et profondescience,
Vous qui devinez et qui savez
Comment, où et quand tout s'unit,
Pourquoi tout s'aime et se caresse;
Vous, grands savants, instruisez-moi!
Découvrez-moi ce que j'ai là,
Découvrez-moi où, comment, quand
Et pourquoi pareille chose m'arriva.
BÜRGER.

Ce chapitre est le dernier de quatre qui, par leurs
rapports divers et réciproques, forment comme un
tout secondaire : le lecteur attentif s'enapercevra,
sans que je sois forcé, par des références et des
renvois aux autres chapitres, d'interrompre mon
exposé. On a coutume de voir les poètes occupés
surtout de la peinture de l'amour. C'est là
d'ordinaire le thème principal de toutes les œuvres
dramatiques, tragiques ou comiques, romantiques ou
classiques, hindoues ou européennes ; de même

Facebook : La culture ne s'hérite pas elle seconquiert

l'amour fournit la matière de presque toute la poésie
lyrique et épique, surtout si nous voulons inclure
dans la poésie épique ces montagnes de romans
que chaque année fait naître dans tous les pays
civilisés de l'Europe avec la même régularité que
les fruits de la terre, et cela depuis des siècles.
Toutes ces œuvres, en substance, ne sont autre
chose que des descriptions variées, brèvesou
étendues, de la passion dont il s'agit. Les peintures
les plus réussies qu'on en a faites, par exemple
Roméo et Juliette, la Nouvelle Héloïse, Werther, ont
conquis une gloire impérissable. La Rochefoucauld
cependant estime qu'il en est d'un amour passionné
comme des revenants, dont tous parlent, mais que
personne n'a vus ; de même Lichtenberg, dans un
écrit Sur le pouvoir de l'amour, contesteet nie la
réalité et la vérité de cette passion. C'est là une
grande erreur. En effet il est impossible qu'un
sentiment étranger et contradictoire à la nature
humaine, fiction puérile imaginée à plaisir, ait pu, en
tout temps, être décrit sans relâche par le génie des
poètes et exciter chez tous les hommes une
inaltérable sympathie ; sans vérité, pas de chefd’œuvre dans l'art :
Rien n'est beau quele vrai, le vrai seul est aimable

Facebook : La culture ne s'hérite pas elle se conquiert

BOILEAU.
En réalité, l'expérience nous prouve aussi, bien que
ce ne soit pas quotidien, que ce qui ne nous paraît
d'ordinaire qu'un penchant assez vif, mais encore
facile à maîtriser, peut, dans certaines
circonstances, prendre les proportions d'une passion
supérieure en violence à toutes les autres etqui,
écartant toute considération, surmonte tous les
obstacles avec une force et une ténacité
incroyables : alors, pour l'assouvir, on n'hésite pas à
risquer sa vie, et, en cas d'échec, à la sacrifier. Les
Werther et les Jacques Ortis n'existent pas
seulement dans les romans : chaque année n'en
produit pas moins d'une demi douzaine en Europe ;
sed ignotis perierunt mortibus illi [mais ils ont périd'une mort ignorée] (Horace, Satires, I, 3, v. 108),
car ils n'ont d'autres historiens de leurs souffrances
qu'un rédacteur de procès-verbaux officiels ou un
correspondant de journal. Cependant il suffit de lire
les rapports de police dans les feuilles anglaises ou
françaises pour constater la vérité de mon
assertion. Plus grand encore est le nombre de ceux
que cette même passion conduit aux...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • D'une explication métaphysique
  • Biographie de arthur schopenhauer
  • Arthur schopenhauer, parerga et paralipomena (1851)
  • Dissertation « ne pas se rendre au théâtre, c’est comme faire sa toilette sans miroir » arthur schopenhauer .
  • Schopenhauer
  • Schopenhauer
  • Schopenhauer
  • Schopenhauer

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !