alter eco délinquance mesure

2868 mots 12 pages
La délinquance est-elle mesurable?
Arnaud Parienty
Alternatives Economiques n° 280 - mai 2009
L'insécurité augmente-t-elle? Les mesures prises par les pouvoirs publics sont-elles efficaces? Faut-il alourdir les sanctions, poursuivre de nouveaux délits, cibler de nouvelles populations dangereuses?
Depuis quelques années, les statistiques de criminalité envahissent le débat public pour aider à répondre à ces questions. Cependant, ces statistiques font elles-mêmes l'objet de débats, car il n'existe pas de mesure objective de la délinquance (ni même de définition). Des enquêtes faites auprès de la population complètent désormais les statistiques administratives, sans résoudre le problème.
1. Qu'est-ce qu'une infraction?
C'est la règle qui fait l'infraction: la délinquance (*) mesurée dépend d'abord de la qualification donnée à divers comportements par la société. Or les notions de "crime" et de "délit" évoluent au fil du temps. Il est donc difficile de distinguer s'il y a plus de délinquants à périmètre juridique inchangé ou si cette augmentation est imputable à un changement de la qualification des crimes et des délits. Ainsi, émettre un chèque sans provision n'est plus un délit depuis 1992. Inversement, le racolage passif ou le rassemblement dans les halls d'immeuble sont devenus en 2003 des infractions.
Le plus souvent, une infraction est créée à la suite de l'action d'un groupe de pression plus ou moins organisé, désireux d'imposer sa conception de l'ordre social. Cependant, il ne suffit pas que la loi existe; encore faut-il qu'elle soit appliquée. Là encore, les "entrepreneurs de morale", selon l'expression du sociologue américain Howard Becker, peuvent jouer un rôle important en attirant l'attention sur l'impunité (réelle ou supposée) ou en menant des campagnes de presse sur les dangers d'une infraction non sanctionnée. Ainsi, en 1982, la sortie du livre Suicide, mode d'emploi, expliquant comment réussir son suicide, a entraîné une campagne

en relation

  • Falsification de la monnaie
    4481 mots | 18 pages
  • La Préférence pour l'inégalité
    6166 mots | 25 pages
  • disparite economique
    5343 mots | 22 pages
  • Problemes sociologiques
    14378 mots | 58 pages
  • La responsabilité pénale
    15301 mots | 62 pages
  • Conseiller en patrimoine
    13421 mots | 54 pages
  • CM Droit Pénal Général L2 S3
    21786 mots | 88 pages
  • ap_mauritania_fra
    16278 mots | 66 pages
  • Cours procédure pénale
    33759 mots | 136 pages
  • Guide des sigles social
    15422 mots | 62 pages