chants d ombre

Pages: 7 (2373 mots) Publié le: 12 mai 2015
Tout pour Etre Prêt Au BAC
Haut du formulaire

Bas du formulaire

Accueil
Accueil
Littérature Africaine
Littérature Africaine
Maths Tl2
Temple Du Savoir
Plan du site
Auteurs de la page
SIDIBE Lzylay
février 8, 2015
Littérature Africaine
Exposé n•2
 
Chants d’ombres de Léopold Sédar SENGHOR
 
 
Chants  d’ombres(1945) de  Léopold  Sédar SENGHOR
I /Vie et œuvre de SENGHOR :
            SENGHORvoit  le  jour à Joal en  1906 « quand le siècle avait  six ans ».On lui  donna le nom de  Sédar qui signifie « celui qui ne connaîtra jamais la honte  » .Son père Diogaye Basile Senghor est un riche commerçant et sa mère Gnilane Bakhoum est issue d’une famille qui possède quelques champs et quelques têtes de bétail. SENGHOR passera les sept premières années de sa vie à Djilor, village de sa mère oùson oncle maternel (Tockô’ waly) lui fera découvrir la nature et ses mystères. Cette période  de sa vie marquera profondément le futur poète car il évoquera souvent dans ses poèmes ce « royaume d’enfance ».
  Ensuite, il poursuivra son éducation chez les pères de Ngazobil. Après son certificat d’études primaires, comme il envisage de devenir prêtre, il est envoyé au collège –Séminaire Libermann deDakar .C’est à cette époque que Senghor commencera déjà à prendre conscience de certains préjugés dont la race noire était victime. Le Père directeur, jugeant son esprit frondeur incompatible avec la vocation de prêtre, l’oblige à aller au cours secondaire Laïque.
             Quand il obtient son  Baccalauréat, il renonça définitivement à sa vocation et va poursuivre ses études en France.SENGHOR évoquera plus tard son angoisse lors de ce départ dans son poème « C’est le temps de partir » tiré de Chants d’ombre (c’est le temps de partir, d’affronter, l’angoisse des gares) ; il y évoquera aussi ce « Paris froid » qui manque de chaleur climatique et humaine (le vent qui rase les trottoirs dans les gares de province ouvertes / L’angoisse des départs sans main chaude dans la main …). SENGHORest venu en France  pour dira-t-il « se servir  des armes de l’Europe, de la raison discursive  pour acquérir les sciences de l’Europe qui nous permettraient d’avancer matériellement dans la voie de civilisation négro-africaine ». C’est ainsi à Paris que va se concevoir en 1934 le mouvement de la Négritude avec CÉSAIRE, DAMAS, SENGHOR. Ces années  parisiennes sont pour le poète des années dematuration qui forgeront sa pensée et transformeront ses écritures.
             En 1935, Senghor est reçu à l’agrégation de grammaire, ensuite il est nommé professeur et il  « enseigne le français aux français de France ». En 1939, SENGHOR qui a la nationalité française participe à la deuxième guerre mondiale et sera fait prisonnier. Le recueil Hosties noires évoque ses sentiments et les sacrificesdes tirailleurs.
             Après la guerre, de retour au pays pour étudier le rythme sérère, il sera persuadé par Lamine Guèye (Maire de Dakar) pour s’engager dans la politique (« je voyais la misère des paysans […] et j’ai accepté […] mon but était de mener le Sénégal à l’indépendance, après quoi je prendrai ma retraite politique ». Partagé entre son intérêt pour la littérature et le devoir des’impliquer dans la politique, le poète qui se voulait le djali, le griot de son peuple, va en devenir le porte-parole car il sera successivement Député, Secrétaire d’Etat et premier Président du Sénégal indépendant. Il occupera ce dernier poste pendant 20 ans avant de quitter volontairement le pouvoir .Sa politique était basée sur l’éducation qui, selon lui, est la base de l’évolution des peuplescar « le progrès repose sur les hommes ».
                Après sa retraite politique, il entre à l’Académie Française en 1984. Sa vie privée est endeuillée par la mort accidentelle de deux de ses enfants nés de son second mariage avec Colette. Après avoir connu les honneurs d’une destinée internationale, SENGHOR se retire à Verson où il finira ses jours le 20 décembre 2001 .Il sera enterré à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Chants d ombre
  • chants d ombre other
  • Ombre de la mort
  • Ombre du vent
  • ombre et lumière
  • Eloge de l ombre
  • Chant
  • Chants

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !