Communication politique

6481 mots 26 pages
« La communication, c’est toujours un risque, le risque de l’autre. »
Dominique Wolton
Communication politique
Au départ, la communication politique a désigné l’étude de la communication du gouvernement vers l’électorat, puis l’échange des discours politiques entre la majorité et l’opposition. Ensuite le domaine s’est élargi à l’étude du rôle des médias dans la formation de l’opinion publique, puis à l’influence des sondages sur la vie politique. Aujourd’hui, elle englobe l’étude du rôle de la communication dans la vie politique au sens large en intégrant aussi bien les médias que les sondages, le marketing politique et la publicité avec un intérêt particulier pour les périodes électorales. A la limite, la communication politique désigne toute communication qui a pour objet la politique !... Cette définition, trop extensive, a cependant l’avantage de prendre en compte les deux grandes caractéristiques de la politique contemporaine : l’élargissement de la sphère politique et la place croissante accordée à la communication, avec le poids des médias et de l’opinion publique à travers des sondages.
Je préfère une définition plus restrictive. La communication politique est « l’espace où s’échangent les discours contradictoires des trois acteurs qui ont la légitimité à s’exprimer publiquement sur la politique et qui sont les hommes politiques, les journalistes et l’opinion publique à travers des sondages ». Cette définition insiste sur l’idée d’interaction de discours tenus par des acteurs qui n’ont ni le même statut ni la même légitimité mais qui, de par leurs positions respectives dans l’Espace Public, constituent en réalité la condition de fonctionnement de la démocratie de masse.
Le concept de communication politique, pour sa part, est confronté à deux limites : d’une part les rapports entre expression et action ; la part croissante que prend la logique représentative comme moyen de réguler les flots de communication nombreux et hétérogènes d’autre part. Ces

en relation

  • La communication politique
    3941 mots | 16 pages
  • Communication politique
    5512 mots | 23 pages
  • La communication politique
    2994 mots | 12 pages
  • La communication politique
    3599 mots | 15 pages
  • Communication politique
    3182 mots | 13 pages
  • la communication politique
    3028 mots | 13 pages
  • La communication politique
    1199 mots | 5 pages
  • La communication en politique
    1074 mots | 5 pages
  • Communication politique
    3175 mots | 13 pages
  • Communication politique
    796 mots | 4 pages

Autres essais populaires