Cours de droit

2284 mots 10 pages
I. Introduction :
Le travail est historiquement et étymologiquement associé à une notion de souffrance. La France est le pays où l’on a le plus d’attentes par rapport au travail : 92% des français. En France le travail m’identifie socialement, concourt à mon épanouissement. En Angleterre pour 76% des sondés le travail à un seul objectif : manger.
En droit du travail nous aborderons le travail salarié : subordination juridique du salarié à son employeur. Le contrat de travail est à titre onéreux, une rémunération appelée « salaire » est versée en contrepartie d’une prestation de travail. Ce salaire est un qualificatif de la relation salariale.
Certaines professions comprenant les artistes, les journalistes,… sont entre deux statuts. Elles sont fondamentalement indépendantes mais sous la protection du droit du travail et de la sécurité sociale. Par certains coté elles empruntent au salariat, par d’autres aux travailleurs indépendants.
Le salarié va côtoyer des collègues sur son lieu de travail, le droit du travail comprend la régulation de rapports collectifs entre syndicats, employeurs, représentants du personnel…
Le rôle des syndicats est de rééquilibrer le rapport entre employeur et salarié, fondamentalement déséquilibré, l’employeur possède le pouvoir économique, pas le salarié.

Le travail construit mais détruit également, tout comme le non travail : statut du chômage, de la formation professionnelle,…
Au final, la notion de travail a donné naissance au droit du travail, branche particulière du droit, et a permis l’essor de bon nombre de sciences sociales qui se nourrissent les unes les autres : psychologie, sociologie, histoire… Chapitre 1: L’histoire du droit du travail.
A. De 1789 à la troisième République :

Le XVIIIème siècle est une époque marquée par le libéralisme, l’objectif est de réduire les pouvoirs publics au profit de l’épanouissement de l’individu qui doit être le plus libre possible, selon la déclaration des droits de l’homme et du

en relation

  • Cours droit
    5556 mots | 23 pages
  • Cours de droit
    8829 mots | 36 pages
  • Cours de droit
    417 mots | 2 pages
  • cours de droit
    600 mots | 3 pages
  • cours de droit
    3461 mots | 14 pages
  • Cours de droit
    1517 mots | 7 pages
  • Cours droit
    9256 mots | 38 pages
  • Cours de droit
    1263 mots | 6 pages
  • Cours de droit
    551 mots | 3 pages
  • Cours de droit
    1614 mots | 7 pages