Faut-il oublier?

Pages: 7 (1551 mots) Publié le: 21 mai 2012
Faut-il oublier?

En parlant d’oubli, il est inévitable de traiter parallèlement la notion de mémoire puisque ces termes sont liés l’un à l’autre. Comme B. Pascal disait : « La mémoire est nécessaire à toutes les opérations de l’esprit ». Nous pouvons, alors, définir la mémoire comme l'une des fonctions les plus importantes et l'une des propriétés les plus passionnantes du cerveau. La mémoireest la fonction qui nous permet de capter, coder, conserver et restituer les stimulations et les informations que nous percevons. Mais elle construit aussi l’identité, les connaissances, l'intelligence, la motricité et l'affectivité de chacun de nous. De son côté, l’oubli est la cessation de cette mémoire que nous avons eue. Alors, devons-nous supprimer certains souvenirs ? Est-il nécessaire d’ôternos mémoires de la conscience ? Mais, avant de se poser ces questions il faut se demander si nous avons la possibilité d’oublier.

Si bien il est vrai que l’oubli n’est pas à notre portée, car il est une faculté autonome, dans certains cas, ce dernier apparaît aussi comme la seule solution à notre mal. Dans un sens poétique, par exemple, l’oubli est vu comme guérison contre le mal d’amourqui paraît n’est jamais arriver. Ou l’oublie de la réalité, à la rencontre de l’être aimé, comme Aznavour disait : « […] mais lorsque tombe la nuit, que tu viens dormir près de moi, j’oublie toute ma vie ». Néanmoins, nous retournons à cette merveilleuse rencontre entre l’oubli et la mémoire, cette même sensation qu’Ulysse (de Joyce) retrouve en rentrant à son Ithaque adorée. « Seulement unechose n’existe pas : l’oubli » dit J.L. Borges. Nous pouvons alors parler de l’oubli comme la condition de notre survivre. Prenons l’exemple d’un homme qui sort de prison, il vit une contradiction qui lui fait prendre conscience de cette réalité : s'il ne peut se détourner de son passé, il n'est pas réellement sorti de prison. En réalité, le passé est ennemi de la vie humaine quand il est subi, maisl'oubli est son contrepoids et peut rétablir un équilibre, celui de la liberté. Oublier consiste alors à anéantir le passé, et vivre sans conscience du passé, cela signifie vivre dans l'éternité du présent. Cette absence de souvenirs est donc un refus de la finitude de la condition humaine et un moyen pour transcender, une aspiration à l’immortalité. Pour Spinoza, nous existons pour survivre etmême si nous ne savons pas notre but, nous voulons rester ici. Mais, Unamuno ajoute une partie très important à l’existence humaine : cette anxiété d’immortalité. Vivre consiste donc une ignorance du passé, auquel nous soumet la mémoire, comme à notre propre mort.
L’oubli dans le cas avant mentionné, d’Ulysse, est temporaire et il est une privation finalement « remédiable ». Mais, d’un autrecôté, dans la philosophie nietzschéenne avec sa Deuxième Considération intempestive, « l’art de l’oubli », l’oubli est placé comme un besoin pour éviter que le passé se transforme en un poids très lourd dans la vie des Hommes, car si ces derniers n’exercent pas cet art, ils finiront par désirer la mort comme seule possibilité d'atteindre l’omission de ses mémoires. De là, l‘utilité, face auhistorique, des vivants pour enterrer les morts, ainsi comme l’histoire momifie l’instant présent et enferme la vie dans une vitre qui juge, condamne, dissout et casse le passé pour pouvoir vivre. Dans le chapitre « Des poètes », du livre Ainsi parlait Zarathoustra, un disciple lui demande au prophète perse que-ce qu’il a voulu dire par « les poètes ment beaucoup », et ce dernier lui répond : « Est-ce quemon expérience vitale est de hier ? Auparavant, j’ai vécu les raisons de mes opinions. Ne devrais-je pas être un tonneau de mémoire si je voudrais avoir avec moi mes raisons aussi ? ». Cette image du tonneau de la mémoire et de l’impossibilité d’accumuler tout sont exactement celles qui nous permettent de rendre l’oubli comme essentiel. Au four et à mesure que le temps passe, en grandissant,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Faut-il oublier? dissertation
  • Faut-il oublier le passé pour se donner un avenir ?
  • Faut il oublier le passé pour se donner un avenir
  • Faut-il oublié le passé pour se donner un avenir
  • Faut-il oublier le passé pour se donner un avenir?
  • Faut-il oublier le passé pour se donner un avenir ?
  • Faut il oublier ou rester fidele à ses origines
  • faut il oublier ou rester fidele a son passer et a ses origines

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !