Forces et faiblesses du roi-seigneur au tournant du 12e siècle

Pages: 9 (2198 mots) Publié le: 7 octobre 2012
Dans l’Europe féodale, la place de la monarchie, à première vue, n’apparait pas primordiale : le cadre essentiel est constitué par les seigneuries, souvent groupées grâce aux liens féodaux dans d’importantes principautés - le Pape et l’Empereur dominant l’ensemble. Dans le royaume de France, les premiers Capétiens, dont les débuts ont été modestes et prudents, ont réussi à se faire peu à peu leurplace dans un monde auquel l’institution monarchique paraissait étrangère.

Après l’échec de la dynastie carolingienne, au IXe siècle, le royaume de France est partagé en trois par le traité de Verdun. S’en suit un phénomène de morcèlement territorial où le pouvoir se concentre autour des seigneuries, des principautés. C’est celui qui possède la terre qui a le pouvoir, d’abord militaire, puisfinancier et judiciaire. On assiste à la montée en puissance des seigneurs, des princes, des grandes familles, descendants de la royauté et grands propriétaires terriens. Au début de la période féodale, le pouvoir royal est très faible, voire inexistant. Au Xe siècle, les derniers Capétiens et les Robertiens se disputent la couronne et l’autorité royale se dégrade de façon continue… effacée durantun siècle, la dynastie capétienne, dont l’autorité ne s’exerce réellement que sur son domaine d’Ile-de-France, assemble lentement ses forces. A partir du XIIe siècle, la royauté tente d’assoir son pouvoir, d’abord en Ile-de-France, puis dans le reste du royaume.

Cette période de l’histoire de France est très intéressante car elle nous dépeint les débuts d’une monarchie que nous idéalisonspresque aujourd’hui. En effet, quand on pense monarchie, on pense souvent, à tord, à Versailles, au « Roi-Soleil », à Marie-Antoinette… rarement à la monarchie balbutiante des Capétiens. De plus, cette période nous montre comment s’amorce le passage d’un système politique à un autre, d’une culture (féodale) à une autre (monarchique), et, plus précisément, comment le pouvoir royal s’appuie sur leséléments d’une culture pour finalement la dépasser, comment, dans un système qui l’écrase, le roi arrive-t-il à s’imposer en tournant les règles féodales à son avantage.

A partir de ce constat, il convient de se demander de quelle manière le roi - seigneur féodal - parvient à assoir sa suzeraineté dans un royaume morcelé, favorisant les pouvoirs locaux, les principautés et seigneuries.

Dans cecadre, il convient d’étudier la place du roi dans le système féodal avant d’expliquer de quelle manière le XIIe siècle fut un tournant pour la royauté.
I. Le roi, un seigneur affaibli dans le système féodal

Après avoir expliqué comment le territoire de France s’est morcelé au profit du pouvoir seigneurial, nous étudierons le seul attribut du roi le différenciant des autres seigneurs : le sacre.A. Un territoire morcelé, favorisant le pouvoir seigneurial

Les temps féodaux (9e-12e siècle) connaissent un système politique particulier, où il n’y a plus d’autorité politique supérieure ni de système juridique unitaire. La pouvoir a éclaté entre de nombreux titulaires plus ou moins puissants, les seigneurs, qui sont à la fois des propriétaires et des chefs politiques.

Ceci s’expliqued’abord par l’échec de l’ordre carolingien. L’ordre carolingien n’a pas été compris, aussi bien au sommet qu’à la base de la société. Les sujets ne comprennent pas l’idée supérieure de l’Etat, ils en sont restés à l’idée barbare du lien personnel d’homme à homme, du lien qui impose l’obéissance en échange de la protection. De plus, la famille de Charlemagne ne veut pas abandonner la conceptionpatrimoniale du pouvoir, d’où le partage de l’empire carolingien en 843 par le Traité de Verdun. C’est l’acte de naissance de la Francie occidentalis, royaume que reçu Charles le Chauve.

La décomposition de l’Etat carolingien aboutit à la construction d’une société marquée par un extrême morcellement territorial et politique (fiefs et seigneuries). A côté de cette division du territoire, la...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Forces et faiblesses
  • Le roi de france un seigneur parmi les seigneurs
  • Forces et faiblesses de la démocratie athénienne
  • Apple forces et faiblesses management
  • Usa forces et faiblesses
  • Forces et faiblesses du capitalisme
  • Forces et faiblesses de renault
  • Forces et faiblesses du vélo électrique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !