john locke

Pages: 11 (2622 mots) Publié le: 5 avril 2014
Explication de texte



Le Second traité du gouvernement civil, J.Locke


Locke est un philosophe du XVIIe siècle qui retient surtout l’importance de l’expérience comme observation des phénomènes, de ce qui ce passe dans la réalité. Le second traité du gouvernement civil en est bien l'illustration, il exprime l'idée ici que c'est le gouvernement civil qui doit protéger les droitsnaturels et faire preuve de tolérance dans l'exercice de ces droits et ce libéralisme dont ce sert Locke va nous permettre de mieux saisir le texte. En effet, ce texte traite de l’origine de la propriété privée et répond à la question à partir de quoi et à quel moments des objets appartenant à tous, des choses offertes par la nature, les droits naturels de chacun ont une appartenance propre,individuelle ? En d'autres termes, la propriété privée apparaît elle lors de la consommation d'un produit ou même d'un acte juridique qui aurait donné le consentement de tous pour attribuer l'appartenance de telle chose à telle personne ? La thèse de Locke se forme autour de l'idée que la propriété privée vient d’un acte d’appropriation individuel par le travail qui a permis par l'action que l'Hommeentreprend, de transformer la nature pour l'adapter efficacement à ses besoins. On peut donc observer ici la naissance et la justification par le travail de la propriété individuelle.
Locke pour expliciter cette idée à structurer son texte d'abord avec une légère introduction lui servant d'exemple puis en trois principales parties, premièrement il commence en posant une question, à quel moment une chosepeut être attribuer comme propriété privée, sa question lui permet ainsi de situer cette acquisition première grâce à l'effectuation du travail, un élément culturel humain car c'est lui qui transforme le don que nous a fait à tous la nature en une propriété de celui qui a fait cette effort.
Dans un second temps, il justifie son affirmation en répondant à une objection comme quoi le fait quel'individu n'a pas eu le consentement de tous pour s'approprier ce don de la nature, ferait de lui une espèce de voleur. Mais il montre bien que rien ne pourrait être suffisamment important pour légitimer ce droit pour que tous se mettent d'accord puisqu'il appartiendrait à tout le monde et de plus si chaque choses est attribuées à une personne la satisfaction de la propriété individuelle que procurela possession d’une chose en serait amoindris.
Il termine son texte en déduisant une conclusion, la thèse du texte c'est à dire que le fondement d'une propriété privée ne peut s'obtenir dans un consentement unanime mais bien par l'acte concret d'une personne, par son travail l'individu enlève l'objet à la nature et par conséquent à la possession commune.

Je vais donc suivre le découpage dutexte en ces trois parties pour le commenter.


Les deux premières phrases lui servent d'introduction pour sa thèse en partant d'une expérience concrète, un exemple simple de la vie quotidienne pour simplifier son propos. En effet, on peut remarquer qu'avec l'exemple du ramassage « des glands » l.1 ou la cueillette « des pommes » il introduit dès le début l'idée de travail, des actions quitransforme ce qui est offert à tous par la nature en ce qui appartient à l'individu qui travaille et c'est donc par cette expérience que Locke nous montre qu'un travail peut transformer un état et produire un objet. D'ailleurs, on comprend bien qu'ici « appropriés »l.3 signifie action de faire une chose sa propriété et de manière indiscutable par l'adverbe l.2 « certainement » affirme l'auteur. Onpeut se demander qu'a-t ‘il fait « Celui qui se nourrit des glands »l.1 Locke répond qu'il a pris par son travail les dons de la nature à l'état de possession communes pour se les approprier. C'est là, au début qu'on peut observer la naissance et la justification de la propriété individuelle car le travail fixe, immobilise sans aucun retour possible la propriété de l’individu. Effectivement...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • John locke
  • John locke
  • John locke
  • John Locke
  • John Locke
  • john locke
  • John locke, analyse de sa pensée
  • John locke lettre sur la tolerance

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !