Kant

1180 mots 5 pages
Introduction

L'homme est tiraillé entre deux forces contraires: une qui le fait obéir aux nécessités naturelles comme les besoins et les désirs auxquelles il ne semblent pas pouvoir résister; et une autre qui fait intervenir sa réflexion, sa conscience et sa liberté, qui lui permet d'être à l'origine de ses actes. Entre ces deux forces contraires qui le rendent alternativement passif ou actif, l'homme semble hésiter. c'est ainsi qu'il peut faire référence à la force irrésistible des impulsions naturelles pour se laver de toute accusation, vis-à-vis d'une faute commise. Mais peut-il faire taire sa conscience ? N'y a t-il pas toujours en lui une force contraire qui l'oblige à se sentir responsable de ce qu'il a fait, quelles que soient les circonstances ?
1. La nature libre de l'homme

A°La possibilité d'une action involontaire réfutée
Kant veut montrer dans ce texte qu'il est impossible d'échapper aux exigences de la conscience car celle-ci est constitutive de notre nature d'être humain, et il s'agit de montrer que notre véritable nature n'est pas d'obéir aux nécessités naturelles, mais bien au contraire d'exercer notre liberté pour y faire face. En effet, il arrive souvent pour celui qui revient sur son existence passée de découvrir des actions illégitimes pour lesquels il cherche à se déclarer innocent. Ses excuses, il les trouve dans le domaine des nécessités naturelles. L'idée de nécessité naturelle entraîne le caractère irrésistible de ses influences. Les fautes commises ne seraient alors dues qu'aux négligences auxquelles nous poussent ces forces naturelles.
C'est contre cet appel à la force des nécessités naturelles que Kant veut s'en prendre ici.

B°La présence constante de notre liberté et de notre conscience
Ce qui rend impossible ce renvoi aux nécessités naturelles, c'est le caractère intérieur de cette conscience. La conscience, qui m'assure de mon ego et de moi même comme centre de référence, ne dépend absolument pas de ce qui pourrait

en relation

  • Kant
    3124 mots | 13 pages
  • Kant
    1477 mots | 6 pages
  • Kant
    783 mots | 4 pages
  • Kant
    13627 mots | 55 pages
  • Kant
    1101 mots | 5 pages
  • Kant
    623 mots | 3 pages
  • Kant
    972 mots | 4 pages
  • Kant
    355 mots | 2 pages
  • Kant
    860 mots | 4 pages
  • Kant,
    1574 mots | 7 pages