La pensee

Pages: 5 (1075 mots) Publié le: 9 août 2013
— NATURE DE LA PENSÉE
La nature de la pensée peut être étudiée de deux points de vue : du point de vue de la conscience qui est la connaissance ou du point de vue de la forme au moyen de laquelle la connaissance s'obtient, forme qui, par son aptitude à subir des modifications, rend possible l'obtention de la connaissance. Cette possibilité a conduit, en philosophie, à deux extrêmes qu'il nousfaut éviter, car chacun d'eux ignore un des côtés de la vie manifestée. L'un voit de la conscience dans toute chose, et ignore que la forme, qui conditionne essentiellement la conscience, est ce qui la rend possible. L'autre voit en toute chose la forme, et ignore le fait que cette forme ne peut exister qu'en vertu de la vie qui en est l'âme. La forme et la vie, la matière et l'esprit, le véhiculeet la conscience sont inséparables dans la manifestation et sont les aspects indivisibles [13] de Ce en quoi tous deux résident de Ce qui n'est ni la conscience ni son véhicule, mais la racine de tous deux. Une philosophie qui tente de tout expliquer par les formes, ignorant la vie, rencontrera des problèmes qu'il lui sera absolument impossible de résoudre. Une philosophie qui tente d'expliquertout par la vie, ignorant les formes, se trouvera en face de murailles inanimées, qu'elle ne pourra pas franchir. La solution finale, c'est que la conscience et ses véhicules, la vie et la forme, l'esprit et la matière sont les expressions temporaires des deux aspects de l'Existence unique et conditionnée, qu'on ne peut connaître, si ce n'est quand elle se manifeste comme l'Esprit-Racine – (appelépar les Hindous Pratyag-âtman), l'Etre abstrait, le Logos abstrait – d'où procèdent tous les Moi individuels, – et la Matière-Racine (Mûlaprakriti) d'où procèdent toutes les formes. Lorsque la manifestation se produit, cet Esprit-Racine donne naissance à une triple conscience, et cette Matière-Racine à une triple matière. A leur base est la Réalité Unique, à jamais inconnaissable pour la conscienceconditionnée. La fleur ne voit pas la racine qui la fait pousser, bien que ce soit la source de toute sa vie et que, sans cette racine, elle ne puisse pas exister.
Le Moi en tant que sujet connaissant, a pour fonction caractéristique de refléter en lui le Non-Moi. [14] De même qu'une plaque sensible reçoit les rayons lumineux reflétés par les objets et que ces rayons amènent des modificationsdans la matière sur laquelle ils tombent, ce qui permet
d'obtenir des images d'objets, de même en est-il pour le Moi en ce qui concerne les objets extérieurs. Son instrument est une sphère sur laquelle le Moi reçoit du Non-Moi les rayons réfléchis du Moi Unique et qui font apparaître, sur la surface de cette sphère, des images qui sont les reflets de ce qui n'est pas le Moi. Le sujet connaissant neconnaît pas les choses elles-mêmes, aux premiers stades de sa conscience. Il ne connaît que les images produites sur son instrument par l'action du Non-Moi sur son enveloppe sensible, c'est-à-dire des photographies du monde extérieur. C'est pourquoi le mental, véhicule du Moi en tant que sujet connaissant, a été comparé à un miroir dans lequel se voient les images de tous les objets placés devantlui. Nous ne connaissons pas les choses elles-mêmes, mais seulement l'effet produit par elles sur notre conscience ; ce ne sont pas les objets, mais les images des objets que nous trouvons dans l'esprit. De même que le miroir semble contenir les objets en lui, tandis que ces objets apparents ne sont que des images, des illusions causées par les rayons lumineux réfléchis des objets, et non cesobjets eux-mêmes ; de même le mental, dans sa [15] connaissance du monde extérieur, ne connaît que les images illusoires et non les choses en elles-mêmes.
Ces images, produites dans le véhicule du mental, sont perçues comme objets par le sujet connaissant, et cette perception consiste en ce qu'il les reproduit en lui-même. Cependant, la comparaison avec le miroir et l'emploi du mot "réflexion" que...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les pensées
  • Pensée
  • Pensée
  • Pensées
  • les pensées
  • Pensee
  • Pensée
  • pensees

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !