La religion

536 mots 3 pages
Wanza 14/05/2013
Christopher 4F

Le Christianisme

Fondateur :
La personnalité de Paul marque en effet profondément le christianisme du premier siècle. Un simple regard sur la place qu'il prend dans le Nouveau Testament, notamment par "ses" lettres (épîtres) et à l'intérieur de la deuxième moitié des Actes des Apôtres peut nous en convaincre aisément. Mais ces données brutes ne suffisent pas à en faire le fondateur du christianisme.
Jésus de Nazareth n'a pas eu le loisir d'organiser un quelconque mouvement religieux... On l'a tué avant... de la façon la plus indigne qui soit. Et on l'a tué non pas parce qu'il tentait de créer une nouvelle religion, mais tout simplement parce qu'il tentait une réforme en profondeur de la religion juive et qu'il s'est heurté, ce faisant, au pouvoir religieux, politiquement appuyé, qui était en place. Jésus de Nazareth n'est pas un fondateur. Il était un juif réformateur.
Si on ne peut identifier Paul, ni aucun autre apôtre, ni même Jésus de Nazareth comme fondateur du christianisme, il nous reste une autre option, moins facile à saisir et surtout à retracer sur le plan historique: celle d'une création collective et circonstancielle.

Évolution historique :
Le christianisme est né en Palestine parmi les juifs qui attendent la venue d’un Messie. C’est la religion des disciples de Jésus. Nous connaissons sa vie et son enseignement par des récits écrits après sa mort : les Evangiles qui affirment que Jésus est le Messie dont les Prophètes annonçaient la venue. Les Evangiles qui constituent le fondement du christianisme. Ils ont pour but de transmettre le message de Jésus. Ils ont été écrits entre 70 et 100, c’est-à-dire 40 à 70 ans

en relation

  • La religion
    1589 mots | 7 pages
  • La religion
    1608 mots | 7 pages
  • La religion
    4219 mots | 17 pages
  • La religion
    645 mots | 3 pages
  • La religion
    406 mots | 2 pages
  • Religion
    443 mots | 2 pages
  • La religion
    20922 mots | 84 pages
  • Religion
    1018 mots | 5 pages
  • Religion
    857 mots | 4 pages
  • Religion
    929 mots | 4 pages