Le grand cahier

546 mots 3 pages
Dans le roman Le grand cahier d’Agota Kristof, les jumeaux Kraus et Lucas sont des victimes de la seconde guerre mondiale. Ils se font également maltraités et abusés. Au début de ce roman, Les jumeaux sont abandonnés par leur mère parce qu’il n’y a plus rien a mangé à la grande ville. Elle les envoie chez leur grand-mère dans un village de campagne en Hongrie. Cette femme est affreusement laide et méchante. Elle a également empoisonné son mari. Les Jumeaux doivent travailler pour elle en échange d’un toit et de nourriture et ce, même si cela se résume à un banc en angle en guise de lit et de produit de la ferme : « Nous somme obligés de faire certains travaux pour Grand-Mère, sans quoi elle ne nous rien à manger et nous laisse passer la nuit dehors.»(p.16, ligne 1 à 3) Le lecteur alors la politique de donnant-donnant et méchanceté de la vieille qu’endurent les jumeaux. Dans le même ordre d’idée, l’auteur Agota Kristof utilise des mots relatifs à la guerre tout au long de son récit. En voici quelques’ un : bombardement, grenade, fusil militaire cartouche explosif, frontière et plusieurs autres. Grâce à ce champ lexical, le lecteur peut voir que dans le roman la guerre est omniprésente. Cela prouve une fois encore que les jumeaux sont des victimes de la guerre qui sévit chez eux.
Parallèlement, les jumeaux sont extrêmement doué pour torturé les gens qui sont égoïste envers autrui, mais ils le sont plus encore lorsqu’ils se font abuser par ces personnes On peut donc dire qu’ils sont tortionnaires. Un jour, la servante du curé les amène chez elle, un endroit qu’elle appelle la cure, pour leur donner un bain, laver leurs vêtements et les raccommoder. Rendu dans la cure, la servante en profite pour abusée d’eux. Par la suite dans le chapitre « le troupeau humain », la servante tend sa tartine à une petite fille qui l’interpelle depuis la foule venu assister à la déportation des Juif. En voyant la nourriture, la fille se rapproche, mais un dernier moment, la servante

en relation

  • La grand cahier
    584 mots | 3 pages
  • Le grand cahier
    2318 mots | 10 pages
  • Le grand cahier
    33300 mots | 134 pages
  • Le Grand Cahier
    992 mots | 4 pages
  • Le grand cahier
    414 mots | 2 pages
  • Le Grand Cahier
    993 mots | 4 pages
  • Le grand cahier
    828 mots | 4 pages
  • Le grand cahier
    833 mots | 4 pages
  • grand cahier
    359 mots | 2 pages
  • Analyse grand cahier
    1399 mots | 6 pages