Le roman réaliste et naturaliste du XIXe siècle est-il une simple photographie de la société de son temps ?

484 mots 2 pages
Situés dans la seconde moitié du XIXe siècle, le réalisme et le naturalisme se succèdent ; le naturalisme se développe à partir de 1865. Ils poursuivent le même but : le roman doit représenter la réalité. Seules les méthodes diffèrent : l'approche du naturalisme se veut plus scientifique. Ces mouvements littéraires sont ancrés dans une situation politique et sociale assez instable. La multiplication de coups d'états et de changements de régimes politiques donne une richesse importante aux romans qui décrivent les conditions de vie des français au XIXe siècle.
Cependant on peut se demander si le roman réaliste et naturaliste du XIXe siècle est uniquement une photographie de la société de son temps.
Nous nous servions de cette problématique pour prouver que le roman sert en partie à représenter le plus précisément possible la société du XIXe siècle, mais qu'il peut aussi avoir d'autres rôles.

La situation politique française lors du XIXe siècle est tout autant instable qu'explosive. Suite à la Révolution française de 1789, de nombreux régimes politiques se mettent en place les uns derrière les autres sans réussir à perdurer. De plus, la France est menacée de toute part, lors du XIXe siècle par les autres nations européennes. Emile Zola, Guy de Maupassant, Joris-Karl Huysmans, Henry Céard, Léon Hennique et Paul Alexis se regroupent pour écrire Les Soirées de Médan, parue en 1880. Ce recueil réunit des textes composés sur un même sujet : la guerre de 1870 (cf. Guerre franco-prussienne). Ce livre constitue une sorte de manifeste de l'écriture naturaliste. Qui plus est, Maupassant écrit de nombreuses nouvelles sur cette guerre. Saint-Antoine (1883) est une brève nouvelle intégrée dans le recueil Les Contes de la bécasse. L'histoire se situe en Normandie durant la guerre de 1870-1871. «Lorsqu'arriva l'invasion prussienne, Saint-Antoine, au cabaret, promettait de manger une armée [?] Un matin, comme il mangeait la soupe avec ses serviteurs, la porte s'ouvrit, et le

en relation

  • resume sur le roman et la nouvelle au XIXe : le realisme et naturalisme
    11641 mots | 47 pages
  • Naturalisme
    1409 mots | 6 pages
  • Réalisme
    2599 mots | 11 pages
  • la tâche du romancier quand il crée ses personnages est-elle d'imiter le réel ?
    1726 mots | 7 pages
  • Le naturalisme
    3160 mots | 13 pages
  • étude - réalisme et naturalisme.pdf
    3623 mots | 15 pages
  • Dissertation de Français
    1345 mots | 6 pages
  • Realisme
    4041 mots | 17 pages
  • Le réalisme
    7135 mots | 29 pages
  • lettres realisme
    11366 mots | 46 pages