Neoclassique

11119 mots 45 pages
Partie 1 – Les modèles canoniques

1. Les fondements classiques

C'est Karl Marx qui parle en premier de classiques pour désigner Ricardo et ses prédécesseurs. Ils ne se sont jamais considérés comme une école mais on retrouve chez eux un certain nombre de traits communs et en particulier une façon d'appréhender l'analyse économique en terme de groupes sociaux.

Auteurs classiques:

A. Smith 1723-1790
D. Ricardo 1772 – 1823
J.B. Say 1767 – 1832
T. Malthus 1766-1834

La main invisible d'A. Smith: formalisée beaucoup plus tard par les néoclassiques.

Les auteurs classiques vont s'intéresser : ● aux fondements de la valeur ● formation des prix ● la répartition du revenu entre différentes composantes de l'économie ● s'interroger sur l'apparition de crise dans le système capitaliste ● l'évolution à long terme de l'économie

Ricardo est considéré comme l'architecte de l'économie classique.
Chapitre 1 de l'ouvrage de Ricardo: Marchandises produites – valeur d'échange
Chapitre 2: Terre – Rente
Chapitre 3: Travail – Salaire
Chapitre 4: Capital – Profit

1.1- Mesure de la valeur des marchandises reproductibles

Ricardo commence par affirmer le principe de la valeur travail: les marchandises s'échangent en proportion des quantités de travail requise pour leur production. Si l'objet A demande 2 fois plus de temps que l'objet B, l'objet A vaudra 2 fois plus cher.
La valeur d'échange d'une marchandise tient à la difficulté de production de cette marchandise, cette difficulté étant mesuré par une quantité de travail. Cette approche de la valeur à l'origine de résultats essentiels sur la répartition du revenu dans l'économie et sur l'accumulation du capital. Le travail incorporé implique un prix qui implique un certain taux de profit dans l'économie.

Les classiques s'intéressent aux biens dont la quantité peut être accrue par le travail des hommes. Il faut donc distinguer les marchandises reproductibles de celles qui ne le

en relation

  • néoclassique
    461 mots | 2 pages
  • les néoclassiques
    1236 mots | 5 pages
  • NeoClassiques
    565 mots | 3 pages
  • Les néoclassiques
    1645 mots | 7 pages
  • les néoclassiques
    857 mots | 4 pages
  • Les néoclassique
    1399 mots | 6 pages
  • Les neoclassiques
    2329 mots | 10 pages
  • Les néoclassiques
    4337 mots | 18 pages
  • neoclassique
    1360 mots | 6 pages
  • Néoclassiques
    5827 mots | 24 pages