Odelettes

Pages: 2 (254 mots) Publié le: 8 octobre 2012
Gérard de Nerval, né en 1808 et mort en 1855, est un poète romantique. Tiré du recueil Odelettes, paru dans les années 1830, « Une allée duLuxembourg » est un très bref poème composé de trois quatrains d’octosyllabes à rimes croisées. Il a été écrit en 1833, alors que Gérard de Nerval n’avaitque 25 ans. Dans ce poème, le poète évoque, avec gaieté d’abord, puis avec une douloureuse mélancolie la rencontre avec une jeune fille gâchée par letemps qui passe. Mais comment le poète a-t-il su rendre au-delà de la description de la femme, le caractère tragique de l’impossible rencontre ? Pourrépondre à cette question, nous étudierons dans un premier temps les 2 personnages opposés, puis l’impossibilité de la rencontre et enfin nousverrons comment le poète nous fait part de son désespoir.
Le poète nous décrit le portrait d’une jeune inconnue qu’il a rencontrée. L’image qu’il endonne est jeune, gaie et séduisante.
La jeunesse du personnage est évoquée à deux reprises dans le groupe nominal « jeune fille » (vers 1 et 11), où lenom « fille » lui-même, à la différence de femme, désigne cette caractéristique. Le « refrain nouveau » que fredonne le personnage au vers 4, semblesuggérer la jeunesse d’esprit ainsi que la gaieté de celui-ci. La beauté de la jeune fille est caractérisée au vers 2 par la comparaison avecl’oiseau. Il représente en effet une beauté visuelle et sonore. La « fleur » au vers 3, véritable symbole de beauté est ici portée comme un attribut.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Odelette nerval

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !