Philosophie du droit

1010 mots 5 pages
* INTRODUCTION À LA PHILOSOPHIE DU DROIT

Le droit tel que l’on le découvre est quelque chose qui se trouve dans les codes, on nous demande de l’apprendre et de le comprendre.
Le droit change d’un pays à un autre, d’un moment à un autre (par une réforme interne, certaines lois tombent en désuétude). En théorie pr exemple, les femmes n’ont pas le droit de porter un pantalon. Le droit change aussi de façon plus brutale, la modification du droit peut faire l’objet de débat, c’est le cas dans une démocratie. Les citoyens peuvent influencer la façon dont se font les lois.
Le droit positif est l’ensemble des règles en vigueur dans un pays donné à une période donnée. Ce droit se distingue du droit naturel qui est un terme inventé par Aristote et signifiant ce qui est le produit d’une réflexion philosophique sur ce que devrait être le droit, il existe dans le texte des philosophes.
Le droit peut être un instrument de persécution légal ex : la Corée du Nord.
Le droit pourrait très bien ne pas exister, on se demande alors pourquoi il y a du droit. Si on réfléchit au faite que de nombreuses sociétés se sont organisées sans droit positif. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de normes qui régissent la vie en société. Le droit n’organise qu’une toute petite partie du comportement humain. Une infime partie de ces normes sont des normes juridiques. Ainsi, l’éducation d’un enfant consiste à transmettre des règles. Dans certains pays, les châtiments tels que la fessée sont interdits.

CHAPITRE 1 : LA SPÉCIFICITÉ DE LA NORME JURIDIQUE

Textes n°1 à 15

Paragraphe 1 : la norme en général et la norme juridique
Le droit est un ensemble de règle ou de normes. Le droit n’est pas l’ensemble mais UN ensemble de règle, il n’en n’est qu’un parmi autres et un système de normes qui apparait tardivement.

Texte n°1 – Hans Kelsen, Théorie pure du droit
Il dit que la meilleure façon de comprendre une norme est de la comparer. La différence entre ce que quelque chose est (ce que

en relation

  • Droit et philosophie
    201771 mots | 808 pages
  • Philosophie du droit
    20237 mots | 81 pages
  • Philosophie du droit
    43039 mots | 173 pages
  • Philosophie du droit
    32458 mots | 130 pages
  • philosophie du droit
    24588 mots | 99 pages
  • Philosophie et droit
    5099 mots | 21 pages
  • Philosophie du droit
    20631 mots | 83 pages
  • Philosophie du droit
    14285 mots | 58 pages
  • Philosophie du droit
    15769 mots | 64 pages
  • Droit et philosophie
    4033 mots | 17 pages