philosophie suis-je ce que j'ai conscience d'être

Pages: 15 (3707 mots) Publié le: 5 janvier 2015
Rappels méthodologiques




Méthodologie de la dissertation à partir de l'exemple

Suis-je ce que j'ai conscience d'être ?

La dissertation peut se définir comme une réflexion en acte devant permettre la résolution d’un problème philosophique. Elle doit refléter le mouvement vivant de la pensée. Mais cela ne revient pas à un "laisser-aller", à unespontanéité sans structure ni ordre. Cela n’est bon que durant le travail dit préparatoire et le plan a précisément pour but d’ordonner et cette spontanéité, voire de la dépasser par une remise en question : ce que je "pense" spontanément est-il justement une vraie pensée ? En ce sens, la dissertation ne peut se faire directement, selon une quelconque inspiration. Cette inspiration est le plus souvent cellede l’opinion. La dissertation comme réflexion est justement la capacité à critiquer son opinion pour produire autre chose qui soit de l’ordre de la pensée. Le plan apparaît donc comme fondamental et on ne saurait trop le recommander aux élèves. L’introduction et la conclusion ainsi que les transitions répondent à la même fonction : montrer que l’on réfléchit et que l’on structure sa réflexion, quel’on ne se contente pas d’opiner. Le caractère personnel de la dissertation ne doit donc pas se confondre avec la démarche qui consiste à avoir ses propres opinions ou des avis personnels car ces opinions et ces avis n’ont rien de vraiment personnel et ne sont pour la plupart que la répétition d’idées reçues qui nous viennent donc des autres. Au contraire, ce qui montre une réflexion personnelle,c’est bien plutôt une capacité propre à savoir douter de son opinion et à conduire par soi-même sa pensée. Les "parties" ou "mouvements" sont là pour montrer de quelle manière les opinions peuvent être remises en question et dépassées. Avoir le sens du problème philosophique, c’est précisément se montrer apte à effectuer ces dépassements.



LA NOTION DE PROBLEME

Il faut absolumentdistinguer le problème du sujet lui-même. Beaucoup d’élèves croient que l’introduction a pour but d’amener le sujet. Or la vraie spécificité de l’introduction est de poser et de formuler clairement un problème. Toute la difficulté tient à voir le problème qui se "cache" derrière le sujet. Le problème naît de la confrontation, au sein même de notre esprit, entre l’opinion et sa réfutation possible : c’estparce que notre esprit est encombré d’opinions et qu’il dispose en même temps d’une capacité à penser par lui-même qu’il y a problème, c’est-à-dire confrontation de thèses différentes, voire opposées. Ainsi, pour le sujet "suis-je ce que j’ai conscience d’être ?", on conçoit aisément que, selon l’opinion commune, la conscience est un savoir qui peut donc aussi être un savoir de soi-même. Grâce àla conscience, je sais ce que je suis, donc je suis ce que j’ai conscience d’être : il y a identité entre ce que je suis et ce dont j’ai conscience. Mais il apparaît aussi que ce savoir sur soi n’est pas toujours clair et que je peux donc me tromper sur moi-même. Cette confrontation entre, d’une part l’opinion et d’autre part ce qui est susceptible de la mettre en échec, fait que la réponse ausujet peut être affirmative et négative. Ce sujet pose donc ici le problème des limites éventuelles de la conscience humaine et plus précisément de la connaissance de soi : si la conscience a des limites, il est clair que ses informations ne coïncideront pas toujours avec ce que je suis réellement. La réponse au sujet pourra alors être négative. Si au contraire, je ne trouve aucune limite ou erreurou déformation possible à la conscience, alors ses informations sur moi pourront être tenues pour vraies. Dans ce cas, la réponse sera plutôt positive. Ou encore, il se peut que la conscience ait des défauts mais qu’il soit possible de les surmonter ou de les corriger. Dans ce cas, la réponse devient nuancée : non, je ne suis pas toujours ce que j’ai conscience d’être, mais à certaines...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dissertation philosophie suis-je conscient de ce que j'ai conscience d'être ?
  • Suis-je ce que j’ai conscience d’être ?
  • Suis je ce que j'ai conscience d'être?
  • Suis-je ce que j'ai conscience d'être ?
  • Suis-je ce que j'ai conscience d'être?
  • Suis-je ce que j'ai conscience d'être ?
  • Suis-je ce que j'ai conscience d'être ?
  • Suis-je ce que j'ai conscience d'etre ?

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !