Relations 1er ministre et président sous la vème république

Pages: 10 (2258 mots) Publié le: 4 mai 2010
Thème: La conception que se fait le Président de sa relation avec le Premier Ministre
Théorie et pratique de la Vème République
Sujet: Commentaire à partir d'extraits de la Conférence de Presse du 31 janvier 1964 du Général De Gaulle et d'un entretien télévisé de Mr François Mitterrand en date du 9 décembre 1981:
«Une Constitution, c'est un esprit...» affirmait De Gaulle lors de saconférence de presse du 31 janvier 1964. L'occasion alors de se demander quel était celui de la Constitution de 1958, à l'aube d'une Cinquième République qui aujourd'hui encore perdure. Ce que tentera d'éclaircir le Général lors de ce qui est précisément sa dixième conférence de presse sous ce régime, en dressant une sorte d' habituel bilan prévisionnel, directement devant le peuple, face à une Francedont il se dit «garant du destin». Il y souligne fortement, l'importance d'un exécutif bicéphale; autrement dit de la séparation des fonctions de Premier Ministre et de Chef de l'État, qui pour lui est fondamentale, au sein d'un système qui se veut parlementaire. Mais en tant que seul détenteur de l'autorité et de sa délégation même, l'ancien Président dans sa vision des choses, semble déjà bienloin en pratique du simple rôle de président-«arbitre» définit par le texte en son article 5, et qu'il décrivait dans un premier temps si bien à Mr Paul Reynaud lors de la 2ème séance des Travaux du Comité Consultatif Constitutionnel en août 1958, s'approchant à l'époque fortement de la conception de M. Guy Mollet. A vrai dire, en quelques mots, la conception ''d'arbitrage actif'' trouvera sonapogée lors de cette conférence du 31 janvier 1964 de celui qui fut le guide de la France. «Source et détenteur du pouvoir», l'omniprésence du Chef de l'État va s'accentuer au fil des différentes présidences qui suivront... Passant par une certaine affirmation de Mr François Mitterrand dans un entretien télévisé du 9 décembre 1981: «Le Président de la République n'a pas à arbitrer...», allant jusqu'auPrésident français actuel, Mr Nicolas Sarkozy , dans son discours du Havre en date du 14 janvier 2007, qui ira encore plus loin, décrétant que c'est le «Président qui gouverne».
Enfin, ceci est sans compter la particularité surprise de cette Cinquième République qui à son origine prévoyait, et ne prévoyait uniquement qu'un Président et son Premier Ministre soient du même bord politique, soit queles majorités parlementaires et présidentielles concordent (I). Le phénomène inverse appelé «cohabitation», constitue une des spécificités les plus parlantes de la Cinquième République, dont la lecture dans le texte n'était pas des plus évidentes au prime abord. Il est donc essentiel de souligner que si les rôles de Chef de l'État et de Premier Ministre ainsi que leur relation, ont été par laConstitution prédéfinis (A), la pratique n'en a pas toujours strictement suivi la lettre(B), et que le phénomène tardif de non concordance des majorités dit «cohabitation» (II) tend à en donner encore une toute autre lecture; qui par ailleurs se révèlera étonnamment plus proche de l'esprit constitutionnel initial(A) sans pour autant constituer un système politique à l'équilibre confortable (B).{text:soft-page-break}
Seule prévision de la Constitution de 1958: la «concordance des majorités»: Il s'agira de présenter les rôles respectifs de Président et de Premier Ministre tels qu'ils étaient prédéfinis par le texte constitutionnel de 1958 (A) pour pouvoir en comprendre la dérivation présidentialiste bien différente de l'esprit initial (B).
{text:soft-page-break}
B.Une pratique bien divergente de l'esprit du texte: En réalité, l'article 5 serait clair si l'on savait précisément ce que signifie le terme «arbitrage». Le Président s'en évade. Et c'est en effet en partie parce que la Constitution est évasive sur certains termes, voire lacunaire, que certaines dérives quant à la pratique ont été possibles. Dès1962, dans une allocution radio télévisée (20...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • 1Er ministre et président de la république sous la vème république
  • Les relations entre le président de la république et le premier ministre sous la vème république
  • Le président de la république et le premier ministre sous la vème république
  • Président de la république et premier ministre sous la vème république
  • Le président de la république et le 1er ministre sous la 5eme république
  • Le président et le premier ministre sous la vème république
  • Rapport président premier ministre sous la vème république
  • Relation du président et du premier ministre sous la 5eme republique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !