TD n 1 Finances publiques

771 mots 4 pages
Sujet : Finances publiques et finances privées

Si au 19ème siècle, il était courant d’assimiler finance publique et finance privée, cela est désormais impossible aujourd’hui. En effet, ces deux catégories de finances ne reposent pas sur les mêmes principes. Tout d’ abord les particuliers ne raisonnent pas sur des unités de comptes étendus. Et même si certaines entreprises sont amenées à gérer des sommes considérables, celles-ci restent limiter par rapport aux finances de l’État. De plus, les finances de l’État et les finances privées n’ont pas les mêmes objectifs. Les personnes privées agissent en fonction de leurs intérêts privés. Alors que les opérations financières des personnes publiques ne peuvent viser que la satisfaction de l'intérêt général.
Au sens moderne du terme, les finances sont définies comme l’ensemble des recettes et des dépenses de l’État. Il s’agit également d’une activité de l’État dans le domaine de l’argent. C’est la science qui régit cette activité. On parle des finances de l’État comme des finances publiques. Cette définition est trop restrictive car elle ne retient que l’illustration la plus connue des finances publiques : les dépenses de l’État. Les finances désignent les recettes et les dépenses qui sont effectuées, aussi bien par des personnes privées que publiques. Cela oblige à distinguer en priorité les finances publiques et privées. Il s’agit de deux domaines différents. Les finances publiques sont très originales par rapport aux finances privées.
Là se pose la question suivante : peut-il y avoir une distinction parfaite entre les finances publiques des finances privées ? L’étude du sujet permettra du point de vue pratique de voir que malgré le régime de liberté applicable aux finances privées et que les personnes publiques doivent respecter des règles contraignantes quel qu’en soient les conséquences, il existe des éléments de rapprochement aussi bien dans leurs objectifs que dans leurs moyens d’action.
Contrairement aux

en relation

  • Droit
    7369 mots | 30 pages
  • Dissertation
    514 mots | 3 pages
  • Universite d'angers
    1322 mots | 6 pages
  • Droit
    5390 mots | 22 pages
  • LicenceDROIT 10 11
    12977 mots | 52 pages
  • LicenceDROIT 10 11
    12977 mots | 52 pages
  • Poursuite d'étude gea
    15297 mots | 62 pages
  • Guide etudient
    24484 mots | 98 pages
  • Droit
    982 mots | 4 pages
  • Projet de creation d'un supermarche
    639 mots | 3 pages