Theorie economique

Pages: 49 (12069 mots) Publié le: 26 mars 2012
Théories Economiques Comparées

Quels sont les déterminants de la croissance ? Quels sont les principaux courants ?

Première partie : les classiques ; quelle est l’analyse de la croissance et des crises selon les classiques ?

Deuxième partie : analyse marxiste de la croissance et des crises.

Troisième partie : dynamique de la croissance et des crises chez Keynes, en insistant sur lesdéterminants financiers de l’accumulation du capital, et de la crise en analysant les logiques spéculatives.

Quatrième partie : modèles post-keynesien, analyse financière et analyse de la répartition.

PARTIE 1 : LES CLASSIQUES :

Chapitre 1 : accumulation du capital et loi des débouchés :

Les économistes à travers l’histoire ne se posent pas les mêmes questions.
Les Classiques : quelssont les déterminants de la croissance ? Livre fondateur d’Adam Smith : Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations (1776)

Section 1 : le cercle vertueux du capital :

Le noyau des Classiques est l’idée qu’il existe un cercle vertueux de l’accumulation du capital.

Π=>S=>K=>Y=>R

L’accumulation du capital permet la croissance, pour accroitre lecapital il faut épargner. L’épargne est soutenue par les profits ; la production engendre les revenus et donc les profits.
Le capital chez les Classiques (et chez Marx) est tout ce qui permet de produire, le travail productif et le salaire versé au travailleur productif sont du capital.

Chez les Classiques, le capital se décompose en trois :
* les machines = capital fixe
* les matièrespremières = capital circulant
* travail productif = capital circulant

Il y a donc deux types de capitaux :
* le capital fixe ; l’argent investit pour les machines
* le capital circulant ; achat de matières premières et paiement des travailleurs.

Pour Marx : - le capital constant = machines et matières premières
* le capital variable = travail productif
Selon Marx, seul letravail productif ajoute de la valeur.

L’idée que l’accumulation du capital apporte de la croissance se retrouve chez tous les économistes.

Une thèse centrale classique est que l’épargne est synonyme de capital. Pour les Classiques, tous les revenus épargnés sont transformés totalement et immédiatement en capital, directement ou indirectement par le système bancaire ou financier.
Il n’y a pasde sens à utiliser différemment ces produits ; la thésaurisation n’a pas de sens économique.

Les Classiques distingue trois classes sociales :
* les salariés qui touche un salaire. (pour les classiques, si le salarié épargne, il devient alors capitaliste). Salariés=>salaires=>consommation
* le capitaliste qui touche un profit. Capitaliste=>profit : =>consommation=>épargne
* le propriétaire foncier qui touche une rente. Propriétaire foncier => profit : =>consommation
=>emploi de salariés improductifs (le travail domestique ne produit aucune richesse selon les Classiques).

La grandeur d’un capitaliste se réalise lorsqu’il fait grandir ses affaires et qu’il améliore ses gains, il suit pour cela une logique de capitaine d’industrie.Chez Keynes, une partie de l’épargne peut ne pas être réinvestie.
Un des débats centraux des théories économiques est que l’épargne engendre l’accumulation du capital.

Pour Keynes : c’est le niveau d’investissement qui détermine le niveau d’épargne. L’épargne est déterminée et non pas déterminante.

Pour les Classiques : ce sont les profits qui engendre l’épargne. Le cercle vertueux ducapital est un argument de poids au tournant des politiques économiques de ces dernières années. Il faut augmenter les profits des plus roches car ils favorisent la croissance.

Section 2 : la loi des débouchés :

Les Classiques : pour que le cercle vertueux soit possible, il faut une concurrence libre. Les capitalistes vont se conformer à ce schéma. Le risque des sociétés est que nul ne connaît...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Théorie économique
  • Théories économiques
  • theorie economique
  • Theories economiques
  • Les théories économiques
  • Théories économiques
  • Theorie economique
  • Theorie economique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !