I. conte les trois plumes

3097 mots 13 pages
Une lecture littérale des contes de fées peut effrayer dans la mesure où elle donne aux épreuves une gravité disproportionnée par rapport à l’âge des protagonistes.
Le conte que j’ai choisi appartient au répertoire classique des frères GRIMM : LES TROIS PLUMES.
a. Résumé
Un vieux roi, au crépuscule de sa vie, organise une épreuve pour désigner celui de ses trois fils qui lui succédera sur le trône. Les deux aînés sont de vaillants jeunes gens alors que le dernier est considéré comme un bêta.
Le roi souffla trois plumes qui en retombant donnent à chacun des fils la direction qu’ils doivent suivre pour rapporter à leur père le plus beau des tapis. Une des plumes mènera les pas du plus jeune au royaume magique des grenouilles qui satisferont sa quête. De retour au palais, les aînés ayant perdu demanderont une autre épreuve puis encore une autre car ils estiment être bien supérieurs à leur cadet. Le résultat sera toujours le même et les deux frères devront enfin reconnaître que la couronne revient au plus jeune, qui a son tour deviendra roi.
b. Impression sur le conte
Ce conte de fées met en scène un héros adolescent soumis à des épreuves, qui sont les véritables nœuds de l’intrigue. Les épreuves du héros sont résolues par la magie (formules magiques de la reine des grenouilles).
La répétition de ces trois épreuves identiques sur le principe, aboutissent au même résultat.
Le souhait de l’auteur est ici de nous monter que la vie n’est qu’un recommencement et que patience et sagesse sont les maitre mots de cette dernière. Comme la plupart des contes de fées, le conte dont il est question commence par la séparation (qui ici sera prochaine), le héros part seul à la découverte du monde, à la recherche d’un bien précieux, d’un sentiment inconnu. Quelle que soit sa nature, la séparation équivaut, selon Bettelheim, à la "nécessité de devenir soi-même", tandis que Marie-Louise Von Franz voit dans le voyage l’image d’une "descente dans l’inconscient".
Cette

en relation

  • Séquence sur le schéma narratif
    4114 mots | 17 pages
  • L'homme à la cervelle d'or
    3320 mots | 14 pages
  • Le chat botté de charles perrault
    1547 mots | 7 pages
  • Analyse psychanalyse
    4164 mots | 17 pages
  • Commentaire candide chapitre 18
    1629 mots | 7 pages
  • Commentaire littéraire du chapitre 17,18 de candide
    1673 mots | 7 pages
  • C moi
    7256 mots | 30 pages
  • Sujet de français
    1550 mots | 7 pages
  • Le realisme et le naturalisme
    5202 mots | 21 pages
  • Afrique
    9897 mots | 40 pages