L'équilibre de la constitution de 1848

531 mots 3 pages
Selon Charles Fourier, philosophe français du 19ème siècle « Le problème est de créer deux pouvoirs qui soient alliés et coopérateurs de l'administration, mais non pas guerroyants contre elle. » Il est vrai que le problème majeur de la constitution de 1848 a été de conserver une séparation stricte des pouvoirs aux dépends d’une « alliance » entre eux.

La Constitution d'un État est à la fois l'acte politique à valeur juridique et la loi fondamentale qui unit et régit de manière organisée et hiérarchisée l’ensemble des rapports entre gouvernants et gouvernés au sein de cet État. La Constitution garantit les droits et les libertés de la communauté humaine. Il est indispensable que toutes constitutions doivent contenir deux choses essentielles. En effet il est fondamental que l'ensemble des règles qui organisent les pouvoirs publics et leurs rapports entre eux soient clairement énoncés. Il faut, également, qu’y figure les libertés publiques, ou libertés fondamentales qui sont accordées à toute personne résidant sur le territoire ou ressortissante de l'État concerné. On le retrouve encore actuellement dans les fondements de notre société au sens de l'article 16 de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen de 1789 qui stipule que « Toute société dans laquelle la garantie des droits n'est pas assurée ni la séparation des pouvoirs déterminée, n'a point de Constitution.»

Le droit constitutionnel français est marqué par un nombre très important de Constitutions et de régimes politiques qui se sont succédé : en effet, 16 textes fondamentaux peuvent être recensés, et 5 projets constitutionnels n'ont jamais été adoptés.
Parmi elles, a été instaurée suite à une révolution sous la 2eme république, la constitution votée le 4 novembre 1848 par l’Assemblée nationale. La constitution de 1848 est profondément originale, elle tente une synthèse des différents héritages constitutionnels. L'Assemblée législative est unique comme dans les constitutions de 1791 et

en relation

  • PlanL1
    866 mots | 4 pages
  • Grandes traditions constitutionnel en France
    3131 mots | 13 pages
  • Le régime du second empire
    2008 mots | 9 pages
  • 1 L Europe face au printemps des peuples
    1605 mots | 7 pages
  • L'évolution des régimes politiques
    2230 mots | 9 pages
  • Le droit de dissolution sous la iiième république
    1666 mots | 7 pages
  • L'etat
    1539 mots | 7 pages
  • Constitution 1791 1793
    1843 mots | 8 pages
  • Les pouvoirs exécutifs et législatifs de 1848 à 1884
    1159 mots | 5 pages
  • Cour l1 droit constitutionnel
    2660 mots | 11 pages