Accident Nocturne

par

L'image insaisissable et fuyante du père

Albert Modiano, le père de Patrick Modiano, est un personnage récurrent dans l’œuvre de l'écrivain. Personnage ou empreinte en creux ? En effet, jamais Albert Modiano ne semble tenir son rôle, le rôle attendu d'un père, celui d'un soutien et d'un homme qui pose un cadre dans lequel va évoluer son enfant. En conséquence, Patrick Modiano est en quête de son état de fils, qu'il recherche et fuit à la fois. Accident nocturne témoigne de cette quête teintée de souffrance, dont l'écrivain donne une image d'errance onirique et sans cohérence.

« Quelle structure familiale avez-vous connue ? J'avais répondu : aucune. Gardez-vous une image forte de votre père et de votre mère ? J'avais répondu : nébuleuse. » Deux nuages, voilà ce que sont les parents de Patrick Modiano. Nuages, par essence insaisissables et fuyants, poussés par d’impondérables vents dans d'imprévisibles directions. Conséquence de cela, le narrateur avoue : « Je n'ai jamais été un fils. » Pas par goût ni par choix, mais poussé par les vents de la vie. Au fil de son errance onirique et nocturne, le narrateur croise des figures masculines qu'il croit dominantes et qui, en fait de guides, se révèlent plus décevantes les unes que les autres. Le premier qu'il croise est cet homme : « un brun massif aux cheveux très courts », au verbe rare, dont la présence auprès de Jacqueline Beausergent, après l'accident, s'impose comme une autorité silencieuse. Cette autorité se confirme quand l'individu donne au narrateur une enveloppe pleine de billets de banque, et lui enjoint de garder le silence sur toute cette affaire. Une aura de mystère entoure cet...

Inscrivez-vous pour continuer à lire L'image insaisissable et fuyante du père >

Dissertation à propos de Accident Nocturne