Accident Nocturne

par

Le narrateur

« Tard dans la nuit, à une date lointaine où j'étais sur le point d'atteindre l'âge de la majorité, je traversais la place des Pyramides vers la Concorde quand une voiture a surgi de l'ombre. » Le narrateur a donc un petit peu moins de 21 ans au moment de l'accident. Il se définit comme « un type assez banal qui avait le goût du bonheur et des jardins à la française. » D'ailleurs, il a fait en sorte d'ordonner sa vie comme un de ces jardins, c'est-à-dire selon une grande beauté formelle et un tracé sans surprise. Il n'a pas d'emploi et ne suit pas d'études. Il ne vit vraiment que la nuit, nuit qu'il passe pour la plus grande partie éveillé : « La nuit, dans les rues, j'avais l'impression de vivre une seconde vie plus captivante que l'autre, ou tout simplement, de la rêver. » Il s'identifie à Restif de la Bretonne, le « spectateur nocturne », écrivain français à la vie agitée et auteur des Nuits de Paris où l'on peut lire cette phrase : « Que de choses à voir quand les yeux sont fermés ! », phrase qui encadre parfaitement le rêve plus ou moins éveillé qu'est la vie du narrateur.

Celui-ci est victime d'un banal accident de la circulation où il est légèrement blessé. Cet accident ouvre un espace dans son esprit, par lequel s'engouffrent les souvenirs anciens, sans aucune chronologie, une réminiscence en appelant une autre. Tout est nimbé de mystère, la frontière entre le rêve et la réalité est souvent difficile à définir pour le narrateur lui-même. Au cours de cette quête, il croise des gens étranges, certains surgis du passé, ou ramenés à son souvenir par telle vision ou telle...

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le narrateur >

Dissertation à propos de Accident Nocturne