Acide Sulfurique

par

EPJ 327

Son véritable nom estPietro Livi. Ce professeur âgé d’une trentaine d’années, prisonnier avecPannonique, devient son ami et en tombe très vite amoureux ; il lacomplimente beaucoup : « C’est vous qui êtes merveilleuse », « Sans vous, je serais mort », « Il me suffit de penser àvous et je suis sauvé du dégoût ». Cette passion est unélément surprenant de l’histoire car les deux protagonistes se connaissent trèspeu ; elle forme un autre élément positif propre à offrir un contrepoint àl’image hideuse de l’humanité peinte par ailleurs. Pietro Livi fait beaucouppour Pannonique, et souhaite recevoir à sa place les tortures que lui infligela kapo Zdena : « Il eût mille fois préféré être frappé, lui, plutôt que de voir lesupplice récurrent de la jeune fille ». Malgré l’enfermement et les multiples caméras de surveillance,avec elle, la vie lui semble plus belle, plus agréable : « J’ai davantage enviede vivre depuis que je vous connais, donc, singulièrement, depuis que je suisprisonnier ». L’espoir qu’elle incarne à ses yeux et qui lui permet desurvivre est réciproque. Effectivement, elle ressent également pour lui unevéritable sympathie et une grande admiration. Le personnage de Pietro permet devaloriser l’héroïne et de contribuer à la placer sur un piédestal, propre à lahisser un peu plus au-dessus d’un monde par ailleurs hideux.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur EPJ 327 >