Acide Sulfurique

par

Pannonique

Cette jeune fille de vingtans, simple étudiante en paléontologie, devient au fil des pages le personnageprincipal du récit. Comme bien d’autres, Pannonique connaît l’enfermement et lasouffrance au sein d’un camp de concentration puisqu’elle fait partie del’échantillon choisi au hasard pour être interné. La beauté et la grâce quereflète son visage sont dignes d’une vedette de télé-réalité : « Pannonique avaitvingt ans et le visage le plus sublime qui se pût concevoir ».

Respirant l’intelligence, ellefait tout au long de l’œuvre preuve de courage et de bonté face à tous cessupplices, ce qui fait d’elle un personnage emblématique. Ses principes et ses valeursmorales amènent même une comparaison avec Dieu lorsqu’elle prend desrésolutions pour supporter ce cauchemar : « Elle serait Dieu,principe de grandeur et d’amour ».

Dès le début du roman, sabeauté est mise en avant et permet un contraste avec le sort cruel qui l’attenddans les camps. L’auteure insiste particulièrement sur la fragilité de soncorps et de sa peau afin de montrer l’abominable injustice qui lui est faite.Mystérieux, ce personnage se démène pour faire passer la vie des autres avantsa propre survie. Elle va jusqu’à révéler son identité contre son vœu premierpour sauver une codétenue.

Pannonique, connue sous lematricule CKZ 114, reste indifférente aux contraintes morales et physiques quelui fait subir  Zdena, l’une desgardiennes du camp. Mais cet acharnement n’est pas sans raisons ; en effetla jeune fille fascine ceux qu’elle rencontre et a, inconsciemment, un pouvoird’attraction qui engendre chez Zdena, entre autres, un sentiment amoureux. Lakapo tente constamment d’obtenir ses faveurs, mais Pannonique ne cède pas, etse permet d’afficher systématiquement l’antipathie qu’elle lui inspire. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Pannonique >