Acide Sulfurique

par

Résumé

1èrepartie

 

Uneémission de télé-réalité nommée « Concentration » est lancée. On yfilme des prisonniers choisis au hasard dans la population – parmi eux desadultes, des vieux et des enfants. Pannonique est une des victimes raflées ;elle possède une immatriculation (CKZ 114) comme tous les autres prisonniers.Leurs conditions de vie sont épouvantables, ils sont peu nourris, insultés, battuspar des surveillants appelés « kapos ».

L’unedes ces kapos, Zedna, porte une attention particulière à CKZ 114 ; elleadmire sa beauté et s’acharne à connaître sa véritable identité. Zedna injecte mêmedu penthotal à EPJ 327, un autre prisonnier, pour apprendre l’identité de CKZ114, en vain. Les autres kapos laissent Zedna s’occuper personnellement de CKZ114 contre des informations de sa part. Zedna fait semblant de frapper CKZ 114devant les caméras, provoquant ses premières paroles ; la presse titre « Ellea parlé ! » L’émission prend de plus en plus d’ampleur et connaît destaux d’audience records.

Lecomportement de CKZ 114 provoque un changement de comportement chez les autresprisonniers, elle parvient à leur faire avoir des discussions normales malgrél’atmosphère concentrationnaire. Elle veut que les détenus se distinguent deskapos.

Zednaveut offrir à CKZ 114 des tablettes de chocolat ; au début elle refusepuis sous la pression des autres raflés, notamment MDA 802, elle accepte.

Leskapos et le public commencent à mépriser CKZ 114, ce qui provoque l’emportementde Zedna, qui décide de condamner MDA 802 à la peine de mort. Mais CKZ 114 l’enempêche en lui révélant son vrai nom : Pannonique.

 

2èmepartie

 

Larévélation de l’identité de CKZ 114 provoque une stupeur des prisonniers ;elle a en outre ce faisant sauvé une vie. Pour autant, des prisonnierscontinuent de mourir chaque jour et beaucoup recommencent à perdre espoir. Lesraflés érigent Pannonique en héroïne.

EPJ327 cite l’exemple d’un écrivain victime des camps nazis, Romain Gary, quipendant son emprisonnement inventa le concept d’une dame imaginaire pourredonner le moral aux prisonniers et leur offrir un semblant de vie normale, enles poussant à interagir comme s’il y avait une dame parmi eux à qui ilfaudrait s’adresser avec tous les honneurs qui lui sont dus. C’est Pannoniquequi tient finalement ce rôle.

CKZ114 se crée une aide psychologique pour lutter dans cet enfer, s’imaginant êtreDieu ; son rôle est d’aimer son prochain et donc tous les autresprisonniers du camp. Mais parmi les prisonniers figure ZHF 911, une vieillefemme emplie de méchanceté, qui lors de l’arrivée dans les camps a tenu undiscours scandaleux à propos des nouveau-nés, provoquant un rejet vif des autresprisonniers, qui souhaitent sa mort. Pannonique abandonne l’idée d’être Dieu enpartie à cause de ZHF 911, qu’elle souhaitait elle aussi voir morte. Il estplus facile d’être Dieu quand le mal n’existe pas mais la condition de Dieuperdrait alors tout sens.

Destensions subsistent entre la vieille femme et PFX 150, une enfant de douze ans quirejette l’aide affective de Pannonique. CKZ 114 essaie d’en apprendre plus surPFX 150 et surtout sur le vieil homme qui vient lui rendre visite la nuit. Lacuriosité de CKZ 114 provoque l’empressement des kapos à condamner à mort lavieille et l’enfant. Pannonique abandonne définitivement l’idéal de Dieu etchoisit l’idéal de Simon de Cyrène, le plus beau personnage de la Bible selonelle, car on peut le trouver miraculeux sans croire en Dieu.

 

3èmepartie

 

Zednarecommence à glisser du chocolat dans la poche de CKZ 114 et lui donne moins decoups de schlague. CKZ 114 aime l’amour qu’EPJ 327 lui porte, ce qui provoquela jalousie de Zedna.

Lesprisonniers débattent des coupables de cet enfer (kapos, organisateurs, politiciensou spectateurs). Pannonique accuse les spectateurs devant les caméras d’êtrecoupables de leur malheur ; en effet, si l’émission n’avait pas autantd’audience, elle n’existerait pas. Zedna soutient le message de Pannonique. Lakapo devient de plus en plus attentionnée envers elle et lui explique lesraisons de son métier de kapo : avec ce poste, elle a commencé à se sentirutile, elle qui a toujours était délaissée dans sa vie antérieure.

Pannoniqueest saisie d’un dégoût immense contre l’humanité et les exactions qu’ellelaisse faire. Les propos de CKZ 114 provoquent un intense débat dans la sociétéqui se remet en question. Pourtant le taux d’audience de l’émission ne cesse decroître.

L’arrêtde la ration de chocolat provoqué par les propos de Pannonique fait naître destensions entre les détenus du camp. Pannonique demande de l’aide à Zedna et luipermet de l’appeler par son prénom. Les deux jeunes femmes deviennent de plusen plus proches.

 

4èmepartie

 

L’audiencede l’émission se met à stagner, les organisateurs décident alors de laisser lechoix des condamnés à mort du camp entre les mains des téléspectateurs pourredonner de l’intérêt à l’émission. Les médias s’empressèrent alors de titrer« LES KAPOS, C’EST NOUS ! ». Cette nouvelle règle provoque lesursaut d’un éditorialiste qui appelle aux boycott de l’émission, en vainpuisque les précédents records d’audience sont pulvérisés. La nouvelle règle del’émission est exposée aux détenus par la kapo Lendka.

Lesspectateurs commencent par condamner à mort deux vieillards, puis deux filles. Zednas’inquiète alors du sort de Pannonique que fragilisent les nouvelles règles, etelle sent la nécessité de la protéger.

CKZ114 demande encore une fois l’aide de Zedna qu’elle attend depuis si longtemps.Zedna invente alors un stratagème pour pouvoir parler à MDA 802 à part ; ellelui révèle que Pannonique a refusé ses avances alors qu’elle proposait enéchange leur liberté. MDA 802 le révèle à son tour aux autres prisonniersdurant l’heure du repas.

CKZ114 s’avance devant les caméras pour demander sa condamnation à mort ; ellese permet ensuite de dire à Zedna qu’elle sait qu’elle l’aime. Zedna n’a plusd’autre choix, si elle veut sauver Pannonique, que de mettre au point un pland’évasion.

 

5èmepartie

 

L’émissionatteint son paroxysme, toute la population la regarde, la société entière estplantée devant son poste de télévision pour assister à la condamnation dePannonique.

CKZ114 et MDA 802 sont sur le peloton d’exécution. CKZ 114 insulte les spectateursde porcs. EPJ 327 assiste impuissant à la scène. Zedna surgit sur scène, cocktailsMolotov à la main, en demandant l’arrêt immédiat de l’émission et elle enappelle à l’armée. L’armée et le ministre de la Défense font leur entrée sur leplateau de l’émission. Zedna demande au ministre un traité pour interdire lesémissions de ce genre. Le contrat est aussitôt rédigé. Zedna et Pannonique quittentensemble le plateau télé et Zedna lui révèle que les cocktails Molotovn’étaient qu’un coup de bluff.

Zednaaccompagne Pannonique à la gare, la félicite d’avoir sauvé l’humanité etobtient les remerciements de Pannonique en l’appelant par son prénom.Pannonique prend le train et s’éloigne alors définitivement de Zedna.

Ellerevient au Jardin des plantes où elle avait été capturée et elle aperçoit EJP327, ou plutôt de son vrai nom Pietro Livi. Le roman se termine sur Pannoniquelui révélant qu’elle s’est mise à jouer du violoncelle, car c’est pour ellel’instrument qui ressemble le plus à la voix humaine. 

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Résumé >