Calligrammes

par

Étendards

Cette seconde section introduit une variation dans le système posé dans la première : parfois, le calligramme va venir faire irruption au sein même d’un poème en vers libres plus habituel. Seuls trois poèmes, « À Nîmes », « Ombre » et « C’est Lou qu’on la nommait », ne sont pas touchés par le calligramme qui semble prendre de plus en plus de place dans le recueil.

         « La Petite Auto » est un petit récit de voyage au milieu duquel surgit un dessin de véhicule. Ce dessin est d’autant plus beau qu’on ne peut pas vraiment identifier de quel véhicule il s’agit. Apollinaire reproduit l’élan que permet le véhicule, plus que le véhicule en lui-même, de la même manière que les peintres modernes tenteront de reproduire le mouvement d’un objet plutôt que l’objet lui-même.

         Dans « Fumées », au milieu d’une évocation générale de toutes sortes de fumées, Apollinaire transcrit visuellement les volutes du tabac.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Étendards >

Dissertation à propos de Calligrammes