Carmen

par

La complexité de la structure narrative

Dans sa nouvelle Carmen, Prosper Mérimée couple la tragédie classique au romantisme pittoresque. Cela lui permet d’illustrer le mal que représente la passion amoureuse et ravageuse qui conduit ses victimes à dépasser les bornes et destitue leur esprit de toute vertu ; leur permettant ainsi de se livrer à des actes condamnables qui finiront par réduire leur vie au néant.

La nouvelle est organisée en quatre chapitres de longueurs inégales. Ce n’est que dans le chapitre III que l’auteur fait un récit explicite de l’amour de Carmen et Don José. Dans ce chapitre, Don José devient alors le narrateur (remplaçant le narrateur initial qu’était l’archéologue).

De plus, le récit est narré en prose et fait usage de la focalisation interne. L’histoire est racontée du point de vue intérieure du narrateur, qui relate tout ce qu’il sait, pense et ressent de la situation ou du personnage dont il parle.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur La complexité de la structure narrative >