David Copperfield

par

L'égalité dans le mariage

Dans beaucoup des mariages qui sont représentés dans le roman, les deux époux ont un statut égal, c'est-à-dire que l'un ne domine pas l'autre. Par exemple, entre Mr Copperfield et Clara, il existait une véritable égalité ; Clara n'était pas inférieure à son mari, il était bon pour elle, lui laissait suivre des cours pour s'instruire, lui a laissé une belle somme à sa mort, etc. Mr et Mrs Micawber sont eux-mêmes très soudés. Pour ne pas inquiéter sa femme, Mr Micawber refuse de parler de ses problèmes d'argent et tente de s'en sortir seul. Quand celle-ci s'aperçoit qu'il vend ses objets à elle, au lieu de s'emporter, elle soutient avec plus de vigueur son mari, qu'elle n'abandonnera pas : « Je n’abandonnerai jamais Mr Micawber. Le collier de perles et les bracelets que j’avais hérités de maman ont été vendus pour la moitié de leur valeur ; la parure de corail que papa m’avait donnée à mon mariage a été cédée pour rien, mais je n’abandonnerai jamais Mr Micawber. »

Pour reprendre l'exemple des Micawber, leur argent est mis en commun. Quand il n'y a plus d'argent pour l'un, il n'y a en a plus pour l'autre. Cette mise en commun des biens est rare, surtout à l’époque. Cela montre un respect mutuel entre les deux parties.

Mais ces moments d'égalité entre les deux parties sont rares. L'auteur espère faire ouvrir les yeux au lecteur sur la place peu enviable qu'occupe la femme. En effet, elle est très vulnérable et soumise aux caprices des...

Inscrivez-vous pour continuer à lire L'égalité dans le mariage >

Dissertation à propos de David Copperfield