Des souris et des hommes

par

Le monde agricole américain : un milieu dur qui ne favorise pas l’ascension sociale

Le roman évoque la vie coutumière des ranchs américains dans les années trente, loin d’être idéale. La situation des ouvriers était particulièrement misérable durant et après la Grande Dépression. Ils étaient obligés d’exercer des travaux pénibles dont personne ne voulait mais qui étaient cependant nécessaires au fonctionnement des exploitations, et ils gagnaient pour cela peu d’argent, qu’ils s’empressaient de dépenser au pub ou aux jeux pour oublier leur misère.

Les ouvriers apparaissent comme vivant en groupe dans la ferme mais ils sont en réalité seuls, ils ne partagent pas grand-chose à part leurs difficultés, et n’ont personne sur qui compter.

La séparation est nette entre le patron et les employés ; le premier se mêle rarement des affaires des seconds. C’est un univers pauvre et rural, qui désabuse rapidement les hommes, lesquels finissent par oublier des rêves, quand ils en ont eu, qui leur paraissent définitivement inatteignables.

Inscrivez-vous pour trouver des essaia sur Le monde agricole américain : un milieu dur qui ne favorise pas l’ascension sociale >