Des souris et des hommes

par

Lennie Small

En dépit de son nom, Lennie Small (petit en français) est un homme de caractère, imposant, au visage grossier. Il a une force surhumaine qui inspire la peur mais il est d’une naïveté confondante, ce qui lui attire souvent des ennuis. Il peut être violent, se comporter comme une brute, mais il aime la douceur des tissus comme la soie. On peut donc dire qu’il s’agit d’un colosse au cœur doux, d’un homme qui sous ses airs de « dingo », de « chien » ou d’ « ours », comme il est qualifié, cache une naïveté surprenante.

On ne sait presque rien de son passé, mis à part qu’une maladie lui a déformé le visage, et qu’il a été recueilli par sa tante à la mort de sa mère. Avec son ami George Milton, il fait le tour des fermes et des ranchs des États-Unis en quête d’emplois journaliers ou saisonniers, métiers ingrats mais auxquels les deux compagnons s’attèlent avec ardeur. Son but, son rêve est de posséder un jour sa propre ferme, de n’obéir à personne qu’à lui-même, de jouir d’une liberté qu’il n’a jamais vraiment connue jusqu’à présent et de profiter de la vie et de ses animaux avec son ami George – une ambition simple donc, pour un homme simple, qui n’arrivera cependant pas à accomplir son rêve américain. 

Inscrivez-vous pour continuer à lire Lennie Small >

Dissertation à propos de Des souris et des hommes