Des souris et des hommes

par

Le rêve américain : entre aveuglement et consolation

La plupart des ouvriers rêvent de gagner assez d’argent pour améliorer leurs conditions de vie, acheter une petite exploitation et ne plus obéir à un patron. George et Lennie ont tous les deux cet espoir fou qui les habite. Toutefois, il faut finir par se rendre à l’évidence, car ce rêve n’est qu’une illusion. Très peu d’hommes ont réussi à atteindre leur but : la tentation du jeu, les femmes et l’alcool, seules distractions possibles pour ces hommes, se dressent devant eux comme des obstacles, les poussent à dépenser le peu d’argent qu’ils gagnent, et rendent irréalisable toute entreprise d’émancipation. L’emprise de ce rêve empêche les hommes de vraiment réaliser qu’ils sont impuissants, peu libres ; cependant, ce rêve permet de soulager leur quotidien et de leur laisser entrevoir un petit morceau de bonheur, mais il déforme la réalité et s’avère – presque toujours – chimérique.

Inscrivez-vous pour continuer à lire Le rêve américain : entre aveuglement et consolation  >

Dissertation à propos de Des souris et des hommes