Disparition programmée

par

Accès complet et GRATUIT à cette fiche de lecture pour nos membres.

Roland Smith

Chronologie : Vie &
Regards sur les œuvres principales

 

1951 : Roland
Smith naît à Portland dans l’Oregon.
Il se souvient qu’à cinq ans, ses parents lui ont offert une machine à écrire,
un cadeau marquant, prémonitoire, et un objet qui l’accompagnera toute sa vie. Après
avoir étudié l’anglais à l’université d’État de Portland, dans
l’espoir de devenir un écrivain, il sera finalement pour plus de vingt ans gardien de zoo, à Portland mais
également à Tacoma (État de Washington), bien qu’il avait d’abord considéré
cette activité comme un travail à temps partiel temporaire. Cet emploi le
mènera cependant à voyager et lui fournira la matière de ses œuvres à venir.
Comme il le dira plus tard, les animaux l’auront mené à l’écriture, de même que
l’écriture l’aura ramené aux animaux.

1990 : C’est
suite aux manœuvres de sauvetage et de préservation de la vie sauvage rendues
nécessaires par la marée noire provoquée par l’Exxon Valdez en 1989 que Roland Smith publie sa première œuvre, Sea
Otter Rescue
, un récit de
nature documentaire évoquant les
modalités du sauvetage des animaux. Il continue ensuite de publier des récits
non fictifs tirés de ses expériences comme gardien de zoo, à l’exemple de Journey of the Red Wolf (« Le
Voyage du loup rouge »), qui lui vaut un Oregon Book Award en 1996.

1997 : Roland
Smith publie son premier roman, La Caverne des éléphants (Thunder
Cave
), destiné à un lectorat
adolescent
, dont la traduction française paraît en 1999. Le héros en est Jacob Lansa, un jeune homme de quatorze
ans qui, devenu orphelin de mère après un accident, part retrouver son père zoologiste au Kenya, où celui-ci a pour mission de préserver les éléphants du
braconnage. Là, Jacob fera notamment la rencontre du Masai Supeet qui cherche à déclencher « les longues
pluies ». La même année, on retrouve le personnage de Jacob Lansa, un
adolescent courageux et intelligent, dans Jaguar. Cette fois, c’est au Brésil qu’il rejoint son père, occupé à
créer une réserve naturelle pour les
jaguars
. Alors qu’il est déçu d’apprendre que celui-ci compte y rester
davantage que prévu et qu’il a même une petite amie, Jacob va finalement vivre
tout un tas d’aventures et comprendre la passion qui meut son père, de même que
celui-ci se rendra mieux compte de ses responsabilités de parent.

2001 : Le
personnage de Jacob Lansa réapparaît dans un troisième volume, The
Last Lobo
. De retour du Brésil, l’adolescent s’aperçoit que Taw, son
grand-père, a quitté sa maison de retraite pour rejoindre la tribu des Hopis dans une réserve d’Indiens en Arizona. Là,
Jacob, surnommé Jake, va se retrouver plonger dans une aventure de sauvetage à
nouveau : en effet, un « lobo »,
un loup, que l’on accuse de tuer des
animaux domestiques, est menacé de mort. Avec Taw et John, un ami de celui-ci,
Jake va tout faire pour sauver l’animal qu’il compte relâcher au Mexique.

2003 : Dans Disparition
programmée
(Zach’s Lie), la vie de Jack Osborne
change du jour au lendemain quand des hommes masqués s’introduisent une nuit
chez lui et menace sa famille. L’adolescent va ensuite apprendre que son père a
été arrêté pour trafic de drogue, et comme il a décidé de dénoncer ses partenaires
de crime, sa famille va bénéficier d’un dispositif
de protection des témoins 
; dès lors Jack devient Zach, et la famille
déménage dans le Nevada. L’adolescent, qui porte un lourd secret, doit
cependant démarrer une nouvelle vie et se faire de nouveaux amis, ce qui ne va
pas sans difficultés.

2005 : C’est
avec Cryptid
Hunters
(« Chasseurs de cryptides ») que démarre la série Marty
et Grace
. Suite à la disparition de leurs parents lors d’une expédition,
ces deux jumeaux partent vivre chez un oncle dont ils découvrent l’existence,
vivant sur l’île Cryptos. Wolfe est
un homme intimidant qui nourrit une passion étrange. En effet, ce cryptozoologue a dédié sa vie à la
recherche de « cryptides »,
c’est-à-dire des êtres vivants dont l’existence à l’époque contemporaine est
sujette à caution, voire qui relève du mythe. Alors que Marty est un garçon
très curieux doué d’une mémoire photographique prodigieuse, Grace est une
adolescente également intelligente mais atteinte de nombreuses phobies. Dans ce
tome, ils vont vivre leurs aventures au Congo.

2008 : Independence
Hall
, le premier tome de la série I,
Q
paraît. Le héros en est Quest,
surnommé Q, dont les parents sont de célèbres musiciens de rock. Dans ce
premier volume, sa mère se marie avec le père d’Angela, qui devient donc sa belle-sœur, avant que la famille ne
parte faire le tour des États-Unis pour des concerts. Mais il se trouve que la
mère d’Angela, que l’on pensait morte, ne l’est pas et avait une sœur jumelle
terroriste, qui elle est bien décédée. La famille est surveillée et leurs
aventures impliqueront les services
secrets américains
, mais aussi l’agence de renseignement israélienne du Mossad. La série I, Q comprend six tomes parus entre 2008 et 2014.

2009 : Les
aventures de Marty et Grace se poursuivent dans Tentacles. Leur oncle
Wolfe a décidé de partir à la recherche d’un calamar géant en Nouvelle-Zélande.
À cette fin, il a loué un cargo.
Mais celui-ci paraît hanté ; en effet, une présence à bord semble
déterminer à saboter l’expédition. Cette fois-ci les adolescents sont
accompagnés de Luther, un camarade de chambre de Marty. À bord, l’on peut
notamment s’occuper en étudiant des œufs
de dinosaures

2013 : Chupacabra est le troisième tome des aventures de
Marty et Grace. L’adolescent et son cryptozoologue d’oncle vont ici partir en
quête de Grace, retenue prisonnière par son grand-père, le dangereux et
impitoyable Noah Blackwood, qui a en outre volé les bébés dinosaures que Wolfe
élevait en secret. Mais la recherche de Grace se trouve quelque peu perturbée
par la réapparition d’une mystérieuse créature, appelée chupacabra. Roland Smith reprend donc ici une légende bien connue
pour relancer les aventures de ses héros. Mais ici, la créature en question a
été créée par Blackwood lui-même, qui compte la lâcher dans une ville du Texas
puis la capturer et passer pour un héros. Dans le tome suivant, Mutation,
qui paraît en 2014, la fameuse
équipe de l’île Cryptos se retrouve au Brésil,
sur la trace des parents des jumeaux, où Roland Smith termine la série sur un
grand finale.

 

 

« Aussi magnifique soit-elle, une cage reste une cage. Nous
vivons tous dans des cages, d’un genre ou d’un autre. Certaines sont vastes et
possèdent absolument tout ce qu’un être peut désirer. D’autres sont petites et
n’ont presque rien – à peine de quoi assurer la survie. La grande différence
entre toutes ces cages vient des barrières qui nous retiennent à l’intérieur.
La pauvreté, la richesse, la religion, la haine, la jalousie, l’amertume, le
sens des responsabilités, la dépendance – tout ça, ce sont les barreaux qui
nous tiennent enfermés. Il y a des moments où nous sommes libres de franchir
ces barreaux, mais nous le faisons rarement. Nous finissons par nous sentir à
l’aise à l’intérieur de nos cages – elles sont tout ce que nous
connaissons. »

 

Roland Smith,
La
Caverne des éléphants
,
1997-1999

 

« La vérité, c’est que
si je n’avais pas tenu mon journal, il n’y aurait pas eu de problème. Mais
jeter mes cahiers aurait été comme jeter ma vie à la poubelle. Continuer à
écrire est la seule chose qui m’ait permis de m’en sortir sans devenir
cinglé. »

 

Roland Smith, Disparition programmée, 2003

Inscrivez-vous pour trouver des essais sur Roland Smith >